Lettre ouverte du MIR au préfet de la Martinique concernant la problématique des sargasses

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Lettre ouverte du MIR au préfet de Martinique concernant la problématique des sargasses :

« Monsieur le Préfet,

Notre association qui a notamment pour objet la défense des intérêts de ses membres contre toutes formes de discriminations, a décidé d’intervenir auprès de vous pour connaître les mesures que vous comptiez prendre pour mettre fin à la catastrophe économique, écologique et sanitaire qui se renouvelle régulièrement en Martinique du fait de l’arrivée massive des sargasses sur nos côtes depuis une dizaine d’années.

Chaque année, depuis 2011, des immenses nappes d’algues brunes pestilentielles appelées Sargasses s’échouent sur les plages de la Martinique faisant obstacle à toute activité de pêche, de loisir et de tourisme. Quand elles meurent et entrent en putréfaction ces algues dégagent alors du sulfure d’hydrogène et de l’ammoniac qui s’attaquent non seulement aux appareils électriques qu’elles mettent hors d’usage, mais également à la santé des personnes vivant à proximité du littoral en provocant des maux tête des difficultés respiratoires des troubles olfactifs, des irritation oculaires irritations de la gorge, de la toux, des vomissements, des démangeaisons, des vertiges etc…

Nous savons que les élus locaux et singulièrement les maires, très inquiets par cette situation, tentent avec leurs faibles moyens de lutter contre ce fléau sans parvenir à limiter les dégâts. Ils n’ont d’ailleurs semble-t-il cessé de réclamer des moyens financiers supplémentaires mais se disent aujourd’hui dépassés par l’ampleur du phénomène.

Ainsi, depuis une dizaine d’années notre population est exposée à ce fléau que les services de l’Etat ne se donnent pas les moyens sérieux et efficaces d’endiguer alors que le préjudice subi par la Martinique est évident et risque de s’avérer plus lourd dans les années à venir, du fait de l’exposition régulière au sulfure d’hydrogène et d’ammoniaque de personnes fragiles (insuffisant cardiaque, asthmatiques chez les femmes enceintes et enfants etc…)

Je vous rappelle tout d’abord, que le littoral fait partie du domaine public de l’Etat dont vous devez assurer la protection, ce qui devrait vous amenez à faire preuve d’une plus grande rigueur que celle consistant à donner un simple appui financier aux communes littorales et les laisser se débattre pour régler un problème qui dépasse leurs moyens financiers et humains.
Par ailleurs, vous avez une responsabilité principale en manière de santé publique ainsi que le rappelle la loi de santé publique du 9 aout 2004. Que dès lors, conformément aux dispositions de la Charte de l’Environnement, devenue partie intégrante de la constitution française, vous devez faire respecter le droit de tous les martiniquais de « vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. »

C’est pourquoi, il vous revient de prendre toute mesure pour parvenir à mettre fin à ce fléau que constitue l’arrivée massive des sargasses sur les côtes martiniquaises dès lors qu’elles portent atteinte non seulement à l’économie de la Martinique mais aussi et surtout à la santé de sa population.

Aussi, nous vous demandons de bien vouloir nous faire savoir les décisions et mesures concrètes que vous avez prises pour lutter contre les sargasses et ainsi mettre fin à la catastrophe sanitaire qui se déroule sous nos yeux.
Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos salutations distinguées

Garcin MALSA Président du Mouvement International pour les Réparations »