Levée de boucliers contre le vote mardi du Plan de déconfinement : Les députés veulent un délai.

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés :

Le vote précipité, mardi du plan global de déconfinement à l’Assemblée Nationale, a suscité dimanche une levée de boucliers au sein de la classe politique qui demande un délai de réflexion.

Les députés LR Eric Woert et Damien Abad demandent davantage de temps pour examiner le plan qui sera voté mardi à l’Assemblée, à l’issue du discours du Premier ministre.
Jean-Luc Mélenchon, chef de file LFI, a dénoncé une « imposture ».

Il prévient que les députés LFI voteront contre le plan de Philippe et réclame davantage de temps pour «un examen critique» du texte.

«M. Edouard Philippe va arriver mardi devant l’Assemblée nationale, va nous réciter son discours, nous dire quelles seront les mesures et ensuite séance tenante, sans aucun temps de réflexion ni d’examen critique, nous devrons voter pour ou contre. C’est une méthode insupportable», a lancé Jean-Luc Mélenchon sur France 3.

«Ça a l’air d’être de la démocratie, c’est seulement de la brutalité», a-t-il dit.
Les députés dénoncent par ailleurs la concomitance mardi des débats sur le plan de déconfinement, initialement prévu le 5 mai et finalement avancé, et celui sur l’application de traçage numérique «StopCovid».

Christian Jacob, Invité dimanche au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI estime ne pas pouvoir voter sur un discours.

«Il faut qu’il y ait un texte, on ne va pas voter sur un discours. Je souhaite qu’il y ait un travail sérieux de l’Assemblée et que les députés puissent s’exprimer », a dit le président des Républicains.

Yannick Jadot considère pour sa part que le gouvernement aurait dû travailler plus « collectivement ».

« L’Assemblée nationale n’est pas très bien traitée depuis quelques semaines. Tout ça n’est pas très sérieux dans une démocratie », déplore le député européen EELV sur BFMTV.
«Le gouvernement aurait évité des polémiques et de la mauvaise communication s’il avait davantage travaillé collectivement ». dit-il.

Le président du Sénat Gérard Larcher estime que la crise du COVID19 est gérée par l’exécutif avec « approximation ».

Le député LR Julien Aubert juge quant à lui « scandaleux » le vote sans délai du plan du déconfinement mardi. Il demande, comme d’autres députés, un délai de réflexion.

Photo : Capture écran LCI