L’hommage de la Francophonie à Aimé Césaire au Sénégal

Vues : 6

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) célèbre le centenaire de la naissance d’Aimé Césaire avec un important colloque, « cahier d’un retour au pays ancestral », de trois jours qui s’est ouvert, ce mercredi 20 mars 2013, journée internationale de la Francophonie. Et pour honorer l’œuvre de ce grand homme de lettres, l’Organisation a choisi de le faire au Sénégal, à Dakar.

Une occasion de rendre hommage à un grand humaniste et de mettre l’accent sur l’œuvre et l’action de cet illustre écrivain et homme d’État martiniquais auxquels seront associés Léon-Gontran Damas et Léopold Sédar Senghor qui furent ses amis et compagnons de plume. Ensemble, ils ont apporté une contribution considérable au rayonnement de la langue française.

L’hommage de la Francophonie a débuté mardi par la projection du documentaire l’Ami fondamental d’Euzhan Palcy, grande cinéaste martiniquaise, primée à de nombreuses reprises pour son premier long métrage Rue Case Nègres adapté du roman de Joseph Zobel qui séjourna à Dakar auprès du père fondateur de la Francophonie.

Cette rencontre rassemblera des personnalités éminentes et de nombreux spécialistes des œuvres des trois pères de la Négritude. La cérémonie de clôture aura lieu le 22 mars, en présence notamment de la Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Christiane Taubira, du Président de l’Assemblée Nationale Française, Claude Bartolone, du Président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Niasse et de l’Administrateur de l’OIF, Clément Duhaime.

Prendront part également à cette rencontre des délégations venues de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Guyane et d’Haïti, en présence des membres des familles d’Aimé Césaire, de Léopold Sédar Senghor, de Léon-Gontran Damas.

Ce colloque se veut une occasion de plus pour les étudiants et élèves de mieux connaître les pères de la Négritude et de la Francophonie en même temps qu’elle permettra à chaque participant de découvrir l’humanisme intégral et les valeurs universelles prônées et défendues par les pères fondateurs de la Négritude et de la Francophonie.

Crédit photo : francophonie.org