L’homme qui avait exhibé la dépouille de son chien sur le toit de sa voiture a été relaxé par le tribunal correctionnel de Fort de France

Une première devant la justice en Martinique : 7 associations de défense de la cause animale ont porté plainte contre le propriétaire d’un chien. L’homme a été relaxé par le tribunal correctionnel de Fort de France ce lundi 30 novembre car les faits en date du 30 août qui lui étaient reprochés ne peuvent pas être punis par la loi.

Le prévenu était convoqué par la justice pour avoir transporté la dépouille de son chien prénommé Chocolat de race Yorkshire dans son véhicule et l’avoir exhibé à la vue des personnes présentes à la station service Total de Rivière-Salée. L’ avoir jeté à terre et à plusieurs reprises, l’avoir jeté sur le toit de sa voiture puis à l’intérieur de celui ci avant de quitter la station à bord de son véhicule.

Des faits qui ont été diffusés largement sur les réseaux sociaux.

Ce sont sept associations qui défendent la cause animale en Martinique qui ont assigné le propriétaire de Chocolat devant la justice. Trois d’entre elles réclamaient au total 6000 euros de dommage et intérêts.

Leur avocat soutient qu’il y a eu une erreur au niveau de l’instruction du dossier. Car selon lui la convocation en justice du procureur ne vise pas les bons faits.

Le ministère public, explique encore l’avocat, aurait du mettre l’accent sur la cruauté faite à l’animal de son vivant.

Ces associations soutenues par leur avocat sont reparties déçues, mais selon elles, un grand pas a été franchi pour la cause animale.