L’inquiétude du personnel d’Air Antilles

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Une partie des salariés de la compagnie aérienne observe un mouvement de grève. Le personnel dénonce un recul des acquis sociaux et une absence de concertation avec la Direction. Et en appelle à la Préfecture et la Région pour une médiation.

Depuis plusieurs années, et ce n’était un secret pour personne, la tension couvait au sein de la compagnie Air Antilles.

Et la pandémie de covid-19 qui a frappé de plein fouet l’activité aérienne n’a fait qu’amplifier un relationnel des plus compliqués.

Parmi les griefs, le personnel regrette « des salaires versés en retard, des congés supprimés ou un 13e mois amputé ».

Un personnel en souffrance

« De nombreux collègues sont en souffrance financière et psychologique » affirment les représentants des syndicats.

En effet, les salariés sont soumis au chômage partiel, ce qui impacte directement leur pouvoir d’achat et entame leur moral.

Par ailleurs, ils dénoncent « le manque de concertation » avec la Direction et « la non-application des lois et règlements en vigueur ».

Aucun impact sur les vols

Dans un communiqué, Air Antilles indique que « ce mouvement ne concerne que 24% des effectifs et n’entrainera aucune perturbation sur les vols ».

La Direction « salue le courage et la responsabilité de la grande majorité de ses salariés qui accepte le dialogue et l’idée de trouver des solutions ».

Il s’agit selon elle, de « garantir la pérennité de l’entreprise au travers un plan d’économie indispensable à sa survie ».

Air Antilles = 330 emplois directs

Depuis le début de la crise sanitaire, une vingtaine de réunions a déjà eu lieu entre les deux parties « afin de poursuivre le dialogue ».

Aussi, les pilotes, les personnel au sol et navigant n’entendent « pas fragiliser une entreprise déjà en difficulté », mais espèrent « sauver les emplois ».

Il faut savoir qu’Air Antilles, qui se présente comme « la première compagnie aérienne régionale de la Caraïbe », c’est 330 emplois directs.