Liquidation « Vedettes Madinina »: Communiqué du MIM

Vues : 17

vedettes madinina

Le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France a prononcé la liquidation judiciaire de la société Sagetm le mardi 14 janvier dernier. Les élus des patriotes du MIM au Conseil Général donnent leur point de vue sur la situation par la voix de Lucien Adenet.

Communiqué de presse :

Martinique, le 21 janvier 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE DU GROUPE DES PATRIOTES DU MIM AU CONSEIL GENERAL

 LIQUIDATION DE « VEDETTES MADININA » : La nouvelle gouvernance du Conseil Général se fait taper sur les doigts et a le bec dans l’eau.

Après le vote illégal du compte administratif 2011, après l’affaire FANON- ALEXANDRE, une fois de plus la nouvelle majorité au Conseil Général se fait taper sur les doigts par la justice au travers de la liquidation prononcée par le tribunal de commerce, le mardi 14 janvier 2014, de « Vedettes Madinina ».

Les élus patriotes du MIM au Conseil Général avaient alerté les élus de la majorité sur le caractère illégal et abusif du soutien apporté au gérant de la Société SAGETM « Vedettes Madinina ».

Rappelons les faits suivants :

– un cadeau avait été fait par décision de la Commission Permanente du lundi 3 septembre 2012 au gérant de la S.A.R.L. SAGETM « Vedettes Madinina »  en lui versant une somme de 73 000 Euros illégalement pour service non fait (transport d’élèves  fantômes)

– le 14 mars 2013, les élus de la majorité du Conseil Général, en Commission Permanente, ont voté favorablement  la mise en place d’une convention d’obligations et de compensation de service public, Transport Maritime TRANSRADE (entre Fort-de-France et Trois-Ilets). Sans mise en concurrence préalable, cette convention a été signée entre la collectivité départementale et la Société SAGETM « Vedettes Madinina » en attribuant au profit exclusif d’un seul transporteur des fonds publics (1 million d’euros sur 3 ans du Conseil Général, et 1 million  50  milles euros sur 3 ans du FEDER) alors que cette société n’était pas en règle fiscalement et socialement. L’exécutif de la collectivité  départementale n’avait pas fait jouer les règles normales de la concurrence pour passation de marché public, bloquant ainsi toute possibilité d’accès au niveau de la TRANSRADE aux autres prestataires qui sont sur le marché et qui frappent à la porte.

La liquidation de la Société « Vedettes Madinina » par le Tribunal de Commerce  serait due, d’après les médias, au fait que les fonds publics (360.000 euros) versés par le Conseil Général pour la rénovation des bateaux de la société « Vedettes Madinina », dans le cadre de la convention précitée,  auraient été utilisés pour payer des dettes sociales.

Les élus patriotes du MIM au Conseil Général avaient pourtant mis en garde l’exécutif contre l’attribution de fonds publics à une société qui n’était pas en règle de ses obligations sociales et fiscales.

Nous disons que la TRANSRADE est un service nécessaire pour tous les usagers  et également pour tous les salariés qui ont acquis un savoir faire dans le transport maritime et ont une famille à nourrir. Mais nous disons que les choses doivent se faire dans les règles et dénonçons avec fermeté la dilapidation et  la mauvaise utilisation des fonds publics par certains élus motivés par le favoritisme.

 Pour le Groupe des Elus Patriotes du MIM au Conseil Général.

Lucien ADENET

Photo: Google Image