Londres : Rue Cases-Nègres et la Martinique au BFI London Film Festival 2018

Dans le quartier de South Bank à Londres sur la Rive sud de la Tamise, la 62ème édition du BFI London Film Festival 2018 a ouvert ses portes du 10 au 21 octobre dernier, mobilisant 14 cinémas dans la capitale anglaise.

Plusieurs films sur les Caraïbes ont été présentés, dont Miriam Miente (République dominicaine / Espagne), Rue Cases-Nègres (Martinique) et Rudeboy : The Story Trojan Records (Royaume-Uni / Jamaïque).

Sugar Cane Alley, « Rue Cases-Nègres », tourné en Martinique, est régulièrement inscrit dans des Festivals internationaux.

Inspiré d’un roman autobiographique de Joseph Zobel et réalisé par Euzhan Palcy, le long métrage était programmé à Londres parmi les 385 films retenus durant les douze jours du Festival.

Vendredi 19 octobre 2018 à 20h30 au BFI Southbank NFT2, les spectateurs londoniens ont pu découvrir ou revoir la réalisation d’ Euzhan Palcy, présenté pour l’occasion, par JMJ International Pictures avec le soutien du CNC.

Tourné en 1983, la restauration numérique 4K a été possible grâce au Groupe Eclair, faite à partir du négatif du 35mm d’origine et supervisée par la réalisatrice d’origine martiniquaise. Michel Loulergue, Alix Régis, Jean-Luc Ormières, Claude Nedjar ont produit le film dans lequel ont joué Darling Légitimus, Garry Cadenat, Douta Seck.

L’histoire du film Rue Case Nègres se déroule aux Antilles françaises : « José, orphelin brillant et malicieux, vit à Petit-Morne (Rivière Salée), un petit village de la Martinique des années 1930. De nombreuses personnes autour de lui, y compris sa grand-mère sage et tenace, Man’Tine, qui fume la pipe, travaillent dans les champs de canne à sucre et sont maltraitées par le patron blanc. Médouze est âgé, il raconte au jeune José, des histoires captivantes sur l’Afrique, les peuples, les cultures et les anciens qui y vivent. L’enfant va à l’école de petit-Bourg, sur les injonctions de sa grand-mère (prête à tout sacrifier pour que José puisse s’échapper un jour de cette vie misérable)…».

Rue Cases-Nègres est le premier film d’Euzhan Palcy et un coup de maître. Avec deux autres films, le long métrage de la réalisatrice a représenté la Caraïbe du 10 au octobre 2018 montrant des fictions en provenance de 77 pays.

A l’issu des douze jours de compétions, des prix ont été décernés :
Concours de documentaires Roberto Minervini, lauréat du Prix Grierson, pour « Ce Que Vous Allez Faire Quand Le Monde Est En Feu? »
Charlie Lyne, lauréat du Court métrage, pour « Lasting Marks »
Sudabeh Mortezai pour « Joy »
Et Lukas Dhont for Girl, lauréat du premier concours de Long métrage « Sutherland ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy  Images

Captures Ecran Rue Cases-Nègres.