Los Angeles : Guadeloupe, Caraïbe, Australie disent adieux à Aretha Franklin à Hollywood

Depuis la mort de la Queen of Soul, jeudi 16 août 2018, les hommages n’ont pas cessé depuis quinze jours.

A Détroit dans le Michigan, le public commence à lui faire ses adieux. Mardi 28 août, la dépouille d’Aretha Franklin reposait au Musée d’Histoire afro-américaine Charles H. Wright. Ce jeudi 30 août, entouré de massifs de roses, son corps vêtu de rouge de la tête au pied était exposé pour une visite de quatre heures à la paroisse du New Bethel Baptist Church où officiait son père, le pasteur C.L. Franklin.

Toujours jeudi, un concert spécial intitulé «A People’s Tribute to the Queen » a eu lieu au Chene Park Detroit Amphitheater. Son enterrement de star organisé par sa famille se déroulera vendredi 31 août à 10h00 (16h00 à Paris) au Greater Grace Temple à Detroit.

Aretha Franklin n’ayant laissé aucune instruction après sa mort, sa nièce Sabrina Owens et sa famille ont tenu a restituer l’image que les fans avaient de leur Diva. « La position que nous avons prise honore les souhaits de la famille », a déclaré George Hamilton, le directeur par intérim et membre du conseil du Charles H. Wright Museum of African American History. « Leur choix a été de faire en sorte que le public et ses fans puissent l’honorer avec respect ».

A Hollywood, les anonymes viennent encore se recueillir sur l’étoile d’Aretha sur le Walk of fame, le Boulevard des célébrités depuis l’annonce du décès de la chanteuse.

Parmi ses fans, avec l’aide d’une amie, une admiratrice de la Guadeloupe a pu glisser un message d’amour à sa Reine de la Soul. « Aretha, Goodbye my Queen. You will be in my heart forever », a signé Géraldine B. Naigre.

Des photographes et des touristes flashent le message, touchant, de la jeune femme antillaise.

« R.I.P the Queen of Soul ».  Sont également venues voir son étoile, Lyn et Tegar, des australiennes en visite à Los Angeles. Lyn émue, les yeux humides, raconte sa passion pour la musique d’Aretha Franklin, c’était son idole. Elle se renseigne, sans doute ira t-elle à Détroit, pour les derniers adieux.

Dennis O. Callwood est originaire de l’île de Saint-Thomas dans la Caraïbe. Il est photographe et vend ses clichés aux magazines américains mais aussi européens. Il connait Paris et se vante de ses copains français qui travaillent avec lui.

Ce vendredi 24 août dernier, il est 14 heures, Dennis tient d’une main ferme son appareil et de l’autre un magazine. Sur le magazine Vogue, Beyoncé fait la Une. Son idée, poser le magazine très près de l’étoile d’Aretha, pour lier à jamais les deux femmes afro-américaines et chanteuses.

Autour d’eux, un attroupement se forme, l’esprit d’Aretha Franklin est de nouveau célébré et fêté entre ces anonymes et fans de différentes nationalités et de différentes races. Des rencontres qui doivent réjouir la Queen of Soul, là où elle est désormais.

Militante et activiste. Les chansons et les apparitions d’Aretha Franklin aux côtés du Révérend Martin Luther King Jr., ont contribué à faire d’elle, une des figures du mouvement des droits civiques. « Elle a rejoint d’autres combattants de Detroit, Coleman A. Young, le premier maire noir et Rosa Park, figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux USA (morte à Détroit en 2005).

Une guadeloupéenne fait poser un message d'adieu à ARETHA FRANKLIN (C'news Actus Dothy)

ARETHA FRANKLIN : Sera enterrée cet après midi à Détroit. depuis quinze jours, les hommes lui sont rendus dans le monde entier. Ici à Hollywood, la Caraïbe se joint à l'Australie pour ensemble honorer sa mémoire. reportage Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy https://antillesboxmail.wordpress.com/

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Jeudi 30 août 2018

Elle est en paix » a commenté sa nièce, Sabrina Owens.

Reportage Los Angeles Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy


Images et vidéo C’news Actus Dothy/Détroit News feed