Lutte contre le Miconia à Ajoupa-Bouillon

miconia-a

Du lundi 15 octobre 2018 au mardi 23 octobre 2018, les équipes de l’ONF Martinique ont effectué un chantier de lutte contre le Miconia calvescens sur le territoire d’Ajoupa-Bouillon.

Ces travaux se sont déroulés en présence de représentants de la DEAL qui a subventionné cette opération dans le cadre de la lutte contre les espèces exotiques envahissantes.

Le Miconia calvescens, qui appartient à la famille du crécré, fait partie des 100 espèces parmi les plus envahissantes du monde. Cet arbre est surnommé « le cancer vert » à Tahiti ou « la peste pourpre » à Hawaii. Il envahit les forêts à une vitesse stupéfiante et prolifère au détriment de la flore locale.

Son extension fut détectée pour la première fois dans le milieu naturel en Martinique, en octobre 2017 sur un terrain à Ajoupa-Bouillon. Un programme de type détection précoce et lutte rapide a donc été mis en place.

Depuis la visite avant-travaux menée en juillet, le site s’est également vu envahir en grande partie par la liane de Chine (Thunbergia grandiflora) qui recouvre les arbres et arbustes. Les pieds de Miconia recouverts survivant à la liane, il a été jugé que, dans le cadre d’une « opération coup de poing », il serait plus judicieux de traiter prioritairement les grosses poches de peuplements monospécifiques.

Les travaux menés pendant plus d’une semaine sur le site ont mobilisé une équipe de neuf ouvriers forestiers, ainsi qu’un écologue. Ils ont effectué le nettoyage d’une superficie supérieure à 6 hectares.

Les surfaces traitées ont permis l’abattage et arrachage de plusieurs centaines de pieds. Afin de respecter le protocole défini dans le mémoire technique transmit à la DEAL en septembre 2018, il n’y a pas eu d’utilisation de biocide et tous les individus ont été déracinés. Les individus coupés et arrachés ont été brûlés sur place, de même que leur système racinaire.

Les plantules collectées laissent à penser que les opérations devront perdurer du fait de la longévité de la banque de graine du sol.

Le Miconia calvescens constitue la troisième espèce contre laquelle l’ONF mène une campagne de lutte en Martinique. En effet, courant 2013, l’Office avait mené des travaux contre la petite citronnelle (Triphasia trifolia – Rutaceae) au Grand Macabou et contre le tulipier du Gabon (Spathodea campanulata – Bignoniaceae) à la Donis ainsi qu’à l’Alma.

Ces opérations sont nécessaires pour limiter les effets des espèces exotiques envahissantes sur la biodiversité́ et pour empêcher un remplacement à terme des espèces autochtones.