Relocalisation Lycée Schoelcher : Le préfet choisit Acajou 1

Vues : 408

Nouveau rebondissement dans le feuilleton du lycée Schoelcher. A trois mois de la rentrée, l’Etat a décidé de prendre les choses en main. Finalement c’est le site d’Acajou 1, au Lamentin qui a été retenu par le préfet. Une décision unilatérale qui n’a pas manqué de faire réagir, Alfred Marie-Jeanne, président de la CTM.

C’est hier (24 mai), lors de la réunion du comité de pilotage, qui avait lieu à la CTM,  que la nouvelle a été annoncée aux membres de la communauté scolaire. La solution Gaillard/Dumas Jean Joseph/Bellevue n’a finalement pas été retenue pour des raisons de sécurité. C’est alors que le président de la Collectivité Territoriale de Martinique a annoncé que le préfet avait opté pour le site du lycée Acajou 1.

Alfred Marie-Jeanne insiste sur le fait qu’il a été mis devant le fait accompli, le 17 mai dernier, lors d’une réunion avec le préfet et la rectrice. Il n’y a eu aucune discussion, la décision a été prise plus haut, au niveau de l’Etat. Le président du Conseil Exécutif rappelle, quand il avait proposé cette solution du temps de l’ancien recteur, cette proposition s’était alors heurtée à une grève car personne ne voulais y aller. Cela veut-il dire que la solution décidé par le préfet risquerait-elle de subir le même sort ? En tout cas cette décision a eu l’effet d’une bombe du côté du personnel du lycée Schoelcher.

Enseignants, personnel administratif et également les élèves ont du mal à avaler la pilule. La majorité, voire l’ensemble de la communauté scolaire de l’établissement foyalais, n’avait jamais imaginé se retrouver au Lamentin. Autre question, qu’en est-il de la communauté scolaire du Lycée Acajou 1 ? Comment a-t-elle accueilli la nouvelle ? Avait-elle été prévenue ou même consultée au préalable ? Et surtout que va-t-il advenir des élèves du lycée Acajou 1. Il semblerait que de ce côté, la fusion des établissements Acajou 1 et 2 ait été envisagée.

A.G