« Ma Tété » à la Pagerie : Quand la culture et la santé s’associent pour notre bien-être

ma-tete-domaine-de-la-pagerie

Dimanche dernier je me suis rendu au Domaine de la Pagerie aux Trois-Ilets. Dans le cadre des Rencontres Solidaires de la Pagerie, le Domaine recevait l’association Ma Tété, à l’occasion de la dernière manifestation d’Octobre Rose 2018 de l’association dirigée par Nathalie Chillan.

Au programme, ateliers, conférences, visites et stands divers autour du thème du cancer du sein. Du rôle du régime alimentaire, de la prise en charge thérapeutique extra chimique et de l’approche psycho-thérapeutique de la maladie…

En dépassant l’aspect historiquement symbolique et parfois controversé du lieu (…), le cadre demeure absolument exceptionnel et offrait un écrin idéal à cette journée de rencontres et de partages. Par ailleurs, la journée promettait d’être riche en informations, tant les thèmes des ateliers et des conférences étaient variés. A cela s’ajoute des stands restauration non moins intéressants.

Et puis, être présent était à mon humble niveau, une façon d’apporter ma modeste contribution à la campagne de mobilisation contre cette maladie, et surtout d’encourager toutes ces femmes vaillantes qui se battent de toutes leur forces, soit contre la maladie, soit pour que d’autres femmes soient informées et épargnées…

Au final, je n’ai pas du tout passé une simple bonne journée. J’ai passé une magnifique journée.

Le cadre ? Sans surprise, au top bien sur ! La météo ? Clémente. Agréable. Quasi parfaite. Temps ni trop chaud, ni trop venteux. Frais comme il faut. Les stands de restauration ? D’un côté, le duo « Nectars des Dieux», Ji Kann èk Dlo Koko ! D’un autre, cassaves traditionnelles au coco, ou salées (Le plan, tu manges une cassave, tu bois une timbale de jus de canne derrière, et une fois que ça a gonflé dans ton boudin, tu es bon pour 24h de jeûne tranquille) ; et crêpes diverses à la farine de banane. Là-dessus aussi, on est vraiment très bien.

Mais surtout, je suis rentré la tête toute pétillante de la richesse et de la pertinence des conférences auxquelles j’ai assisté. J’ai été ébloui par des orateurs brillants, aussi bien dans le fond et dans la forme de leurs interventions, que sur le choix des thèmes abordés.

En quelques mots, j’ai retenu :
L’excellente intervention du Dr Marius Jean-Marie, mico-nutritioniste sur le côté thérapeutique et/ou préventif de notre alimentation.

L’exposé de la brillante naturopathe Sonia Rémus, sur le lien entre les situations anxiogènes, le stress qui en découle, les manifestations physiologiques qui y sont liées, et la maladie engendrée par la somatisation.

J’ai découvert les vertus de l’art-thérapie, méthode à travers laquelle la création artistique sert de support à l’accompagnement thérapeutique de certaines pathologies, présentée par Marie-Hélène Bellanger et Karice Ruffin.

J’ai encore une fois eu la preuve, si besoin en était, que la Martinique regorge de talents extraordinaires.

En plus de tout le reste et à titre personnel, j’y ai fait la rencontre de personnes charmantes et captivantes avec lesquelles d’ailleurs, des rendez vous prochains sont d’ores et déjà pris.

J’ai aussi noté la présence presque trop discrète mais toujours agréable du Conseiller Exécutif Francis Carole.

Arrivés en fin de journée, je crois que tous, intervenants, public et organisateurs, avons été uniquement limités par la fatigue et l’heure tardive, tant les échanges post conférences étaient passionnants.

Je gage que ces rencontres soient pérennes et deviennent un lieu d’échanges et d’informations privilégiées. Par ailleurs, j’affirme que les médias en particulier, devraient sortir des habituels et récurrents intervenants et que beaucoup plus de nos docteurs, thérapeutes et autres divers experts médicaux ou pas, mériteraient d’avoir une exposition plus large et une plus grande visibilité médiatique.

Enfin, avec leurs modestes moyens les associations telles, Ma Tété ou Amazones, font un travail énorme, essentiel et fondamental d’accompagnement et de prévention, qui mérite d’être aidé, renforcé et valorisé.

Je voudrais donc dire un grand merci et faire un gros « woulo bravo », en particulier à Nathalie Chillan, coordonnatrice de Ma Tété et à Manuella Yung-Hing, directrice du Domaine de la Pagerie, ainsi qu’à toutes les petites mains qui les assistent discrètement, pour cette superbe journée !

Rendez-vous l’année prochaine !

Texte et Photo : Pacco Madiana