« Macron n’entend toujours pas notre colère » : Appel à la mobilisation en Martinique


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

« Macron n’entend toujours pas notre colère », La CGTM appelle à la mobilisation le vendredi 14 décembre pour réclamer, un SMIC de 1800 euros nets par mois, une augmentation générale des salaires des travailleurs du secteur privé et du secteur public, des allocations, et leur indexation sur le cout réel de la vie.

Communiqué :

« Après avoir fait une première concession en renonçant à la hausse de la taxe sur les carburants, Macron a jeté quelques miettes supplémentaires dans l’espoir de désamorcerune colère qui ne faiblit pas. Il a ainsi annoncé :

- Une augmentation de 100 euros nets pour les salariés payés au SMIC, supportés par le budget de l’Etat, donc par la population laborieuse
- Une prime exceptionnelle dont le versement est laissé au bon vouloir des patrons
- Le recours aux heures supplémentaires qui seront défiscalisées pour les salariés, et exonérées de charges sociales pour les employeurs ;
- La non-application de la CSG prélevée sur certains retraités.

C’est la déterminationde celles et ceux qui manifestent depuis plusieurs semaines qui a fait un peu bougé Macron. Mais ces soi-disant mesures destinées à calmer la colère ne répondent absolument pas aux exigences exprimées. Ces mesures ne sont qu’un tour de passe-passe, car ellesépargnent les colossaux profits des entreprises.

Ce qui est exigé, ce sont des revenus corrects, décents pour vivre, et non pour survivre.
Ce qui est exigé, c’est que ceux quiproduisent les richesses, ceux qui ont connu toute une vie de labeur puissent profiter à juste titre des fruits de leur travail et de leur retraite.
Ce qui est exigé, c’est que l’argent public n’aille plus dans les caisses de ceux qui détruisent les emplois tout en percevant des subventions et des exonérations de charges.
A toutes ces exigences largement justifiées, Macron n’a apporté aucune réponse, aucune satisfaction. Il est donc très loin du compte.

La CGTM appelle les travailleurs à engager le combat, par la grève, pour :
- Une augmentation générale des salaires des travailleurs du secteur privé et du secteur public, des allocations, et leur indexation sur le cout réel de la vie, c’est-à-dire qui suive la hausse des prix et l’indexation des pensions de retraitesur l’évolution du salaire moyen!
- Un SMIC de 1800 euros nets par mois.

RASSEMBLONS-NOUS, MOBILISONS NOUS.
VENDREDI 14 DECEMBRE 2018,
8 HEURES, MAISON DES SYNDICATS »