Makabuka, la première vodka porto-ricaine

Rédigé par : Dothy, le
Publié dans : Actualites, Caraïbe
Mots clés : , , ,

De la crise sanitaire mondiale est née Mabuka, la première vodka porto-ricaine. Si la planète entière s’est ralentie face au puissant virus Covid-19, l’économie porto-ricaine fait dans l’innovation. Deux frères ont lancé la Makabuka. Leur marque s’identifie avec une image d’un Taíno coquí qui évoque les racines indigènes de l’île Porto-Rico, située dans les Grandes Antilles.

Edgardo Vitali est l’homme d’affaire qui s’est lancé dans ce spiritueux. Si le processus d’emballage et d’étiquetage s’effectue manuellement dans leurs installations de Coamo, la distillation est faite aux USA. C’est dans l’Etat de l’Indiana que la vodka est distillée pour l’instant. Le co-inventeur espère que d’ici un an, tout se fera sur son île. « Nous estimons que dans un an, nous pourrons le faire complètement ici. Pour l’instant, le produit qui arrive à Porto Rico atteint 192 degrés de preuve et nous le baissons à 40% d’alcool par volume, ce qu’exige une vodka », a déclaré Edgardo Vitali.

La vodka Makabuka, une innovation porto-ricaine

L’idée de produire la liqueur Makabuka est née après le passage de l’ouragan María en 2017, en raison du manque d’eau. Tout d’abord, pour Edgardo Vitali et son frère, il s’agissait d’acheter une machine de remplissage pour embouteiller l’eau. . «Après avoir évalué les coûts et la concurrence au niveau local, ils abandonnent. . « J’ai ensuite demandé à un ami expérimenté dans la fabrication de boissons alcoolisées des conseils sur la fabrication du rhum ». Selon lui, il était plus facile de faire de la vodka racontent les deux frères, qui se lancent le défi.

Après plusieurs années de recherches et d’efforts, en octobre dernier, les frères Vitali produisent aujourd’hui environ 2200 bouteilles par mois. La Makabuka est disponible dans les supermarchés de Coamo et Aibonito, au sud de Porto-Rico. Mais également dans les restaurants du centre et au sud de l’île.

Makabuka, distillée six fois et sans gluten est une vodka à base de maïs biologique. « Le spiritueux n’a rien à envier aux vodkas produites aux États-Unis », a déclaré Edgardo Vitalo, le copropriétaire de la marque.

Makabuka, signifie «insouciant» en Taìnos

Pour rappel les premiers occupants de la Caraïbe ne sont ni les Blancs ni les Noirs d’Afrique. Les Taìnos sont les habitants précolombiens des Bahamas, des Grandes Antilles et du Nord des Petites Antilles. Et pour donner un sentiment d’appartenance, les fabriquants ont choisi le nom Makabuka. Ce nom signifie en Tainos, insouciance. Une invitation à déguster* la boisson sans inhibition.

*À consommer avec modération.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook BLKNews – CNews ACTUS Page – Image Educalingo – El Vocero