Maltraitance animale et retrait des animaux

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Sur ordonnance du tribunal de grande instance, le 22 juillet 2019, une vente aux enchères d’un cheptel porcin a été coordonnée par la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF), placée sous la double autorité du préfet de la Martinique et du procureur de la République.

Cette opération fait suite à la constatation de non-conformités majeures dans les conditions de détention des porcs et au non-respect de la procédure administrative devant permettre de rectifier la situation.

La lutte contre la maltraitance animale est une priorité du Gouvernement.
Les propriétaires ou détenteurs doivent prendre toutes les mesures appropriées en vue de garantir le bien-être de leurs animaux et d’assurer que lesdits animaux ne subissent aucune douleur, souffrance ou dommage inutile.

Des contrôles des services vétérinaires sont réalisés pour vérifier les conditions d’hébergement des animaux, la qualité de l’identification, le bon état général des animaux, les soins vétérinaires éventuellement apportés. Les mauvais traitements sont constitués tant par les violences que par le défaut de soins ou d’aliments préjudiciables à l’animal.

Lorsque des inspecteurs sont confrontés à des cas de maltraitance, les services de l’État prennent en considération les difficultés que peuvent rencontrer les exploitants et essayent tout d’abord de régulariser la situation. Les poursuites judiciaires ne sont mises en place qu’en cas de nécessité, c’est-à-dire quand il y a un manque de réactivité ou d’implication personnelle de l’éleveur.

En cas de manquement, les sanctions suivantes peuvent être appliquées.

La DAAF rappelle également l’importance pour les exploitants de garantir la traçabilité de leurs produits par la déclaration de l’élevage à la chambre d’agriculture, l’identification des animaux et l’enregistrement des mouvements. La traçabilité est la garantie de fournir au consommateur une viande salubre et de qualité, particulièrement importante dans un contexte de contamination au chlordécone.