Manif contre la hausse des prix des carburants : Le combat de Priscillia Ludosky

« Je payais 40 à 50 euros mon plein de carburant par semaine et maintenant j’en suis à 70 euros la semaine. Ce n’est pas la solution que de prendre les citoyens à la gorge pour pouvoir résoudre un problème. »  Voilà en quels termes, Priscillia Ludosky explique comment elle en est venue à se battre contre cette hausse injustifiée et irréaliste à ses yeux et aux yeux de nombreux français, des tarifs du carburant.

Dynamique, jeune et convaincue, elle symbolise désormais la grogne et la lutte contre l’augmentation des prix des carburants en France hexagonale. Priscillia Ludosky est une seine-et-marnaise a mis en ligne une pétition en ce sens en septembre et ça marche. A ce jour, plus de 300  000 personnes ont signé et ont promis de se joindre au blocage des routes le 17 novembre prochain.  La jeune femme a fait le tour des médias pour expliquer sa démarche.

Ceux qui habitent en banlieue et en province qui n’ont pas d’autres choix que de prendre leur voiture sont les plus impactés par ces hausses car les longs trajets leur reviennent très chers à la longue.

Elle a fait des recherches pour savoir de quoi était composé le prix du carburant et elle s’est rendue compte qu’il y avait 60 % de taxes diverses et variées.

Priscillia Ludosky n’est pas contre l’argument d’un carburant plus propre mis en avant par le gouvernement mais elle considère qu’il s’y prend très mal et qu’il y a d’autres méthodes pour y parvenir.

La jeune femme dit ne pas avoir été contactée par le gouvernement et attend encore d’être sollicitée.

Plein succès pour la pétition

Les internautes sont également très nombreux à la soutenir. Extraits :

Je soutiendrais également le blocage des routes le 17 novembre prochain. « Macron est en train de détruire le pouvoir d’achat des Français ! On a des taxes dans tous les sens ». Les riches deviennent plus riches, la classe moyenne souffre et les pauvres travailleurs se serrent la ceinture ! »

« Pétition signée !
Bravo et merci à vous Priscillia Ludosky pour votre initiative.
En espérant que cette colère qui émane du peuple aboutisse à quelque chose de positif. »

 

Mais d’autres internautes sont sceptiques concernant la forme de la contestation :

« L’idée d’une action pour le 17 Novembre et pas mauvaise..mais ensuite il faut savoir que pour organiser des manifs il faut a la base des demandes auprès des Mairies et ou Préfectures ( je suis ancien syndicaliste..donc acte !!) sinon certaines manifs preuves dégénérés (Black Dogs et autre amabilités ) QUI VAS EN PRENDRE LA RESPONSABLITE.??? ensuite blocage des routes …Oui mais même problème dans un blocage les premières voitures qui bloque une route ou autre et c’est un permis qui saute (certains routiers en savent quelque chose.) Alors bon courage pour la suite »

Des partis politiques appellent aussi à manifester le 17 novembre prochain et envisagent de se joindre au mouvement.

Photo : Facebook