Manifestation mardi 2 juin à Paris «Justice pour Adama Traoré » contre les violences policières

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés :

Le mardi 2 juin, une manifestation est organisée à Paris pour réclamer justice dans l’affaire d’Adama Traoré, un jeune homme de 24 ans, mort en 2016 dans des circonstances similaires à celles de l’afro-américain George Floyd, asphyxié par un policier blanc lors d’une interpellation.

En juillet 2016, Adama Traoré est mort sur le sol de la caserne de Persan (Val-d’Oise) à la suite d’une interpellation musclée par des gendarmes.

« Les derniers mots d’Adama Traoré, alors qu’il était écrasé par trois gendarmes, étaient « je n’arrive plus à respirer, je n’arrive plus à respirer… », martèle sa grande soeur, Assa Traoré, dans une vidéo postée sur internet le 23 avril 2020.

Mais une récente expertise médicale datant d’il y a quelques jours, que Le journal Le Monde a pu consulter, affirme que la victime « n’est pas décédée à la suite d’une “asphyxie positionnelle” mais d’un œdème cardiogénique ».

La famille d’Adama Traoré la conteste, car elle exonère les gendarmes dans la mort du jeune homme.

Le combat de cette famille et de sa porte-parole, Assa Traoré, est devenu l’un des symboles de la lutte contre les violences policières en France, en particulier dans les quartiers.

Une manifestation sous haute tension

Pour protester contre le résultat de cette dernière expertise, le « Comité Justice et Vérité pour Adama » a appelé à un rassemblement mardi 2 juin à 19h00 devant le Tribunal de Paris, Porte de Clichy.

Il ne fait aucun doute que ce rassemblement, qui coïncide avec les violentes manifestations aux États-Unis contre les violences policières, se déroulera sous haute tension.

« George Floyd vs Adama Traoré : l’extrême gauche rêve d’importer les émeutes raciales en France », titre ce lundi 1er juin, Valeurs actuelles, un journal proche de l’extrême droite.
« Un modèle à suivre pour les militants indigénistes en France qui comparent volontiers le cas de George Floyd à celui d’Adama Traoré, dont les proches organisent une « révolte contre le déni de Justice » devant le tribunal de Paris, mardi 2 juin », poursuit le journal.
« Ils entendent ainsi importer sur le territoire français la guerre raciale américaine qui fait rage et protester contre la dernière expertise médicale qu’ils estiment « raciste » et « contraire à tous les principes de la médecine », ajoute Valeurs actuelles.

De son côté, le mouvement « Revolution permanente », proche des communistes écrit : « Alors que des révoltes massives contre les violences policières ont éclaté depuis mardi aux Etats-Unis, une nouvelle expertise médicale tente de disculper les policiers dans l’affaire Adama Traoré, mort entre leurs mains en 2016. Contre ce déni de Justice, et pour rappeler que le racisme d’Etat et les meurtres policiers ne sont pas une spécialité du pays de Trump, le Comité Justice et Vérité pour Adama appelle à un grand rassemblement ce mardi à 19h devant le Tribunal de Paris, Porte de Clichy ».

Et d’ajouter : «Depuis bientôt quatre ans, la bataille acharnée pour obtenir la vérité jette une lumière crue sur l’impunité dont jouit la police, qui n’a cessé depuis le premier jour de s’appuyer sur des mensonges, faux témoignages, fausses expertises, dans le but de se disculper. »

Photo d’illustration : Twitter Remy Buisine