Marcel Ravin, le chef étoilé de Monaco envoie un message prometteur aux jeunes

La Caraïbe française toujours aux menus sur Air France grâce au chef étoilé Marcel Ravin. L’information connue depuis juin 2019 continue a susciter, admiration et fierté autour de lui. Mais, s’il se distingue par sa cuisine, l’homme reste un individu engagé et responsable face à la diversité et ses turbulences. Chef en cuisine, homme d’affaires, le martiniquais navigue entre la Métropole et les Antilles pour le bonheur des fins gourmets.

La compagnie aérienne française a privilégié l’élégance et le raffinement en confiant la conception du plat créole de ses cartes Business et Premium Economy au célèbre chef Marcel Ravin. Pour la compagnie, le martiniquais Marcel Ravin arrivé en métropole à 20 ans a su « marier avec créativité et audace les produits méditerranéens et créoles en hommage à sa terre d’adoption et à sa terre natale. » Ce sont ces raisons qui ont fait pencher la balance du côté de la Martinique.

Un trait qui caractérise bien le chef étoilé qui tient sa cuisine d’une main de maître lui permettant de recevoir son étoile au Guide Michelin en 2015, pour ses réalisations à l’hôtel Monaco de Monte Carlo Bay. Aux Antilles, Marcel Ravin  possède également « La Table de Marcel » un restaurant de grande réputation au Simon Hôtel au centre de Fort de France, face à la baie des Flamands.

Le transporteur français a fait appel au chef étoilé d’origine martiniquaise, Marcel Ravin, pour ajouter de nouveaux plats «signature» à ses menus d’affaires et économiques.

Les présentations culinaires de Marcel Ravin sont disponibles pour les clients voyageant entre Paris et la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane française et tous les vols du réseau régional des Caraïbes de la compagnie Air France.

Au menu figure du parmentier d’épaule d’agneau, de patates douces et d’épinards, avec un gratin au parmesan, Risotto aux crevettes avec sauce aux fruits de mer et Giromon et dorade à la banane et à l’igname broyée.

Sur sa page Facebook, le 9 novembre dernier, le Chef annonçait la rénovation du Restaurant le Bluebay « pour travaux d’amélioration de nos cuisines » précise-t-il avant de laisser un message à ses abonnés : « Je vous promets de nouvelles partitions et créations encore plus audacieuses et textures. Parce que nous existons dans ce paysage gastronomique avec une culture et le respect de l’environnement dans lequel nous évoluons chaque jour ». Dans son post, Marcel Ravin termine avec quelques mots en créole : « Nou la epizot an jou zot ké kompranne ki sa nou ka fè … sé histwa mwen sé histwa zot sé histwa Nou toute ».

Traduction : « Nous sommes ici, ensemble. Un jour vous verrez ce que nous avons fait. C’est notre histoire, c’est votre histoire, c’est notre à tous ». Un hymne de rassemblement qui se veut inspirant.

Merci Marcel Ravin.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy – Images Facebook Journal des Caraïbes