« Marina » de Lycinaïs Jean : Un nouveau clip qui vous donne envie de tomber amoureux

« Au-delà de l’artiste que j’affectionne particulièrement, cette chanson est juste sublime une pure merveille, une dose de miel à consommer sans modération. La voix, l’instru, le texte, tout y est. C’est fluide ça glisse tout seul, du miel ». Depuis la récente sortie du  nouveau clip « Marina » de la chanteuse guadeloupéenne Lycinaïs Jean, les commentaires élogieux se succèdent sur le web.

Lycinaïs Jean est une jeune artiste qui croit en l’amour, qu’elle ne cesse de partager avec son public à travers ses textes et sa musique.

« Lycinaïs ne sait pas mentir. Ses chansons où la part est laissée belle aux voix et à la guitare sèche, au plus près du cœur, sont le langage de cette sincérité à fleur de peau » écrit-elle sur son site internet.

Et c’est bien cette sincérité que l’on retrouve dans « Marina » qui donne envie de tomber ou retomber amoureux. Regardez et laissez-vous emporter par cette douce mélodie :

Parole de Marina :

Ta peau ressemble à du velour
Sous la lueur matinale
J’attends ton réveil j’te savoure
Sous tes allures de carte postale
Du bout des doigts j’retrace au mieux
Le contour de tes lèvres pulpeuses
C’est comme peindre un coeur généreux
Sur le tableau de ton visage amoureux…
De ton visage amoureux…

Je me réjouis de ton corps nu
Je cache ta petite tenue
Une première nuit d’amour sans retenue
Et me voilà ta détenue…
Tu nous vois voler dans les cieux
Et ce rêve t’a l’air si réel
Mais quand tu rouvriras les yeux
Je serai encore sous tes ailes…
Je serai encore sous tes ailes…
Je serai encore sous tes ailes…
Je serai encore sous tes ailes…
Je serai encore sous tes ailes…

Dans ce monde virtuel et cruel
Je capturais tous tes sourires
Je comptais ces heures éternelles
Et le moindre de tes soupires
Je craignais le vide l’abandon
Que cette passion devienne poison
Et mon combat le plus précieux:
Ne pas t’envahir par ce feu…
Ne pas t’envahir par ce feu…
Ne pas t’envahir par ce feu…
Ne pas t’envahir par ce feu…
Ne pas t’envahir…

Solo

Ces choses qui m’étaient inconnues
Pour être visibles à l’œil nu
Nécessitent de vivre ma vue
User des mots c’est peine perdue
Marina je suis ancrée à toi
Jour et nuit je n’verrai que toi
En te serrant si fort contre moi
J’ai pris perpèt’ et ça me va
J’ai pris perpèt’ et ça me va
J’ai pris perpèt’ et ça me va…