Martinique Cata Raid : Suspense au paradis lors de l’étape Vauclin / Trinité

Chaque jour, la Martinique Cata Raid nous éblouit : par la qualité des paysages traversés et celle d’une course particulièrement disputée ce jeudi 30 janvier.  Il aura fallu attendre le tout dernier mille pour connaitre le podium.

Quitter un endroit de rêve pour un autre endroit de rêve, en passant par des endroits magnifiques c’était le programme de cette nouvelle étape martiniquaise entre Le Vauclin et La Trinité. Ilet Lougarou, plage de sable blanc totalement préservée, anse du Robert, pointe de la Caravelle, où l’eau vert bleu vient s’écraser sur la côte volcanique ou encore arrivée sur la page paradisiaque de la Trinité, l’île aux fleurs nous a encore dévoilé toute l’étendue de ses atours. Des paysages que les 37 équipages n’ont pourtant pas vraiment l’occasion d’admirer :

C’est un regret de ne pas pouvoir vraiment profiter du paysage, nous confiait Fréderic Moreau, à l’arrivée ! De temps en temps, on s’accorde des petites pauses de 5 à 10 secondes, grand maximum, parce que nos bateaux sont très exigeants et demandent beaucoup de concentration. Mais c’est vraiment magnifique !

Il faut dire que côté course, les conditions de navigations n’ont pas permis aux concurrents de relâcher leur concentration. Les 10 à 15 nœuds de vent secteur Est/ Sud- est ont obligé les duos à naviguer sous spi au largue serré, une allure véloce qui exige beaucoup de l’équipier d’avant comme nous l’explique Franck Cammas, vainqueur sur le fil de cette 3ème manche du championnat du monde des raids 2020.

Franck Cammas / Matthieu Vandame (1e) : L’étape a été très intéressante et très complète avec des allures difficiles à tenir sous spi au largue sérré. C’était un gros boulot pour Matthieu au réglage du spi. Tactiquement, c’était sympa aussi avec 2 aller/ retour dans l’anse du Robert et ici, à l’arrivée, où il y avait un peu de jeu tactique. On livre une superbe bagarre avec le deuxième pendant toute la manche, c’était parfait comme sensations et comme intensité !

Frédéric Moreau / Matthieu Souben (2è) : La journée à été incroyable, avec des supers conditions de voile ! On a bien démarré, à 5 de front jusqu’au lougarou. Ensuite, avec Mathieu [Souben] on a eu un petit passage à vide. Puis, on réussit à repasser Franck et Matthieu en sortant de l’anse du Robert. Après ça a été une course de vitesse jusqu’à l’entrée de la caravelle et juste derrière la caravelle on est passé en mode jeu du chat et de la souris. On les passe, ils nous repassent, on les repasse et finalement on arrive vraiment à touche touche à l’entrée du chenal de la Trinité. C’est là que Franck et Matthieu ont fait la différence.
On est vraiment contents parce qu’on est toujours dans le match et on a creusé un petit peu sur les copains de derrière.

Jean Boulogne / Mathieu Marfaing (3è): ça a été une journée assez physique pour moi avec des bords assez serrés sous spi, très tendue et une super bagarre avec les copains surtout à la fin où 2 équipages revenaient très très vite. On a de la chance, on passe juste avant mais comme la course se joue au cumul de temps, il y a encore du jeu et ça c’est super, hâte d’être à demain pour voir la suite !

Prochain parcours :

Vendredi 31 janvier : La Trinité / Le Prêcheur
Samedi 1er Février : Le Prêcheur / Schoelcher et remise des prix