Martinique : Entre 600 et 700 personnes ont participé à la veillée pour George Floyd

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Entre 600 et 700 personnes ont participé, mardi 9 juin, à Fort de France, à la veillée mortuaire, en hommage à l’afro-américain George Floyd, dans la pure tradition martiniquaise où la mémoire du défunt a été honorée au son des tambours, des chants, de la musique ou encore des mots résonnant au rythme du slam.

Cette initiative a été lancée à l’appel d’organisations syndicales et politiques de tous bords et d’associations.

Ils étaient nombreux à répondre présents à la Maison des Syndicats y compris une foule d’anonymes Martiniquais, attachés à cette tradition.

Cette veillée coïncidait avec l’inhumation de George Floyd, 46 ans, tué par un policier blanc lors de son interpellation à Minneapolis le 25 mai dernier, qui s’est tenue quelques heures auparavant, à Houston, au Texas.

Le président du MIR, Mouvement international pour les Réparations (du crime esclavagiste), Garcin Malsa, 77 ans, a mis le genou à terre et levé le poing, des gestes devenus le symbole mondial de la lutte contre le racisme et les violences policières.

Maëva Duverger, dite Yawa, la fille de Jean-Claude Duverger, célèbre comédien et conteur militant, a tenu en haleine la foule en déclamant l’histoire de la création du Nègre par Dieu, dans un slam endiablé.

Écoutez bien. Les mots le rythme. Elle a de qui tenir. C’est la fille dun Jean Claude… Duverger. Soirée Georges Floyd à la Maison des syndicats

Publiée par Victor Monlouis Bonnaire sur Mardi 9 juin 2020

Parmi les personnalités on a pu apercevoir Francis Carole, Marcellin Nadeau, ou encore Noé Malouda, dirigeant d’un mouvement Rasta.
Plusieurs commémorations avaient déjà été organisées en Martinique pour rendre hommage à George Floyd.

Son meurtre a déclenché une vague d’indignation, suivie de manifestations aux Etats-Unis et partout dans le monde, sous la bannière du mouvement noir américain Black Lives Matter dont le nom est aujourd’hui devenu un slogan mondial de lutte contre le racisme et les violences policières.

L’appel avait été lancé par :
PC, PPM, MOUN, PAY A, MODEMAS, RDM, PALIMA, CNCP, et les organisations syndicales CDMT CGTM FSU CFDT.
UFM, CULTURE ÉGALITÉ, LYANNAJ POU DEPOLYÉ MATINIK.

Photos : Victor Monlouis-Bonnaire