Martinique : Les algues sargasses sont de retour notamment dans le sud de l’île

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Des images vues du ciel montrent une immense tache brune collée au littoral de Trois-Rivières, et elles laissent bouche bée les internautes et tous ceux qui les découvrent. Des sargasses s’étalent de Sainte-Luce jusqu’au Diamant.

La commune de Sainte-Luce est rarement touchée par ces échouages d’algues brunes.
La première fois qu’elle a connue ce phénomène remonte au mois d’août 2014 comme écrit sur son site. Sans doute suite au phénomène Bertha, les algues sargasses avaient envahi les plages du bourg, de Gros Raisin, et de Corps de Garde.

Des sargasses à Trois-Rivières dans la commune de Sainte Luce en #Martinique 📸 #martinique365 / #clardiodesign

Publiée par Martinique365 sur Jeudi 8 avril 2021

Le Maire Nicaise Monrose avait convoqué une réunion de crise afin d’organiser le « chantier enlèvement d’algues » au plus vite. Les services techniques municipaux s’étaient rapidement mis à pied d’œuvre pour nettoyer le bourg dans un premier temps, puis les plages de Gros Raisin et Corps de Garde.

Un bulletin de prévision des échouages de sargasses peut être consulté sur le site de la préfecture et de la DEAL, Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement.

Selon ce bulletin, le risque d’échouages est fort pour les 4 prochains jours.

Une analyse effectuée sur la zone Antilles démontre la présence de radeaux aux abords des îles françaises. Des arrivages pour les prochains jours pourraient avoir lieu pour l’ensemble de l’archipel Antillais. Autour de la Martinique, des échouements ont eu lieu un peu partout depuis mardi dernier.

Les sargasses sont bien là, notamment sur le Sud Caraïbe, elles s’étalent de Sainte-Luce jusqu’au Diamant. Cet arrivage est peut être un peu plus conséquent que ce qui était attendu. Même si dans les jours à venir des arrivages sont encore possibles, ils devraient être moins conséquents pour la zone Sud Caraïbes. Des arrivages de cette nature sont, par contre, susceptibles de concerner l’ensemble de la côte Atlantique.

En effet, les détections sont encore nombreuses. Autant aux abords de la Barbade, qu’à l’Est sur le proche Atlantique, ainsi qu’à l’Est des Grenadines et de Trinidad et Tobago, les algues sont présentes et pourront se diriger vers nos îles conclut ce bulletin.