Martinique-Nice : Séverine Dany du Crefom Paca, défend et soutient tous les ultramarins

Vues : 625

Séverine Dany est Présidente du Crefom PACA (Provence Alpes Côte d’Azur), une section créée le 24 septembre 2016 à Nice en lien avec le Crefom National, dirigé par Jean-Michel Martial.  Sa co-déléguée est réunionnaise  Nicole Hoyez-Pitou. Les deux femmes au Crefom Paca sont deux ultramarines, elles ont comme objectif, la promotion de toutes les activités ultramarines dans la région PACA, culturelles, sociales ou professionnelles.

Le Crefom qui soutient le Festival International du Film Panafricain était représenté tout au long de l’événement par Ketty Arichou (membre du Créfom, en rouge ci-dessous)) et Séverine Dany du Crefom Paca (la Région Provence Alpes-Côtes d’Azur) dans le Sud-Est de la France.

Séverine Dany s’est longuement entretenue avec Basile Nguangue Ebelle (le fondateur du Festival FIFP). La représentante du Crefom s’interroge sur la visibilité de la manifestation, peu fréquentée par les ultramarins de métropole qui sont, selon les chiffres du Sénat, plus d’un million dans l’hexagone. Tous deux espèrent pour les autres éditions, une fréquentation plus importante des originaires d’outre-mer qui vivent en métropole.

Un engagement qui doit prendre en compte la prise en charge du séjour dont le prix excessif des billets d’avion dissuade la venue des nominés aux Dikalos Awards du FIFP (Festival International du Film Panafricain).

Du 5 au 9 avril à Cannes, nous avons rencontré la martiniquaise Séverine Dany, spectatrice assidue durant les quatre jours de projections, de débats, de conférences, d’ateliers et de galas dans plusieurs espaces dédiés au Festival (FIFP). Du Miramar sur la Croisette, de l’Espace Alexandre III ou au Palm Beach Casino à la Pointe de la Croisette, les auteurs invités ont été souvent absents durant les séances cinématographiques.

La Présidente Séverine Dany a été le témoin de ces absences répétées durant oute la manifestation culturelle.  Elle confirme qu’elle sera, à la prochaine réunion du Crefom Paca en avril, le porte-voix des lauréats qui ont des difficultés à participer à ce Festival qui est également un vrai challenge pour le camerounais Basile Nguangue Ebelle. Il y 14 ans que le fondateur camerounais a créé ce Festival Panafricain, un rendez-vous qui marque l’ouverture de différents Festivals à Cannes. Ci-dessous, Séverine Dany est en discussion avec le Prix Nord-Sud Développement attribué au martiniquais Patrick Baucelin pour son documentaire « Au temps des îles à Sucres ».

Dans ce contexte d’échanges et de rencontres panafricains entre anglophones et francophones, Séverine Dany nous a permis de la questionner sur son rôle au sein du Crefom dans le Sud de la France et aussi de l’interpeller sur les actions prioritaires du Conseil. Un organisme qui se donne l’ambition d’aider individuellement ou à travers les structures associatives les ultramarins dans la région Paca et qui permet une plus large visibilité des actions des ressortissants d’outre-mer.

Dans le cadre des 99 dispositions prises par  l’État pour lutter contre les inégalités entre l’Etat et ses citoyens ultramarins, le Crefom Paca se doit d’être très vigilant. L’une des principales préoccupations des dirigeantes c’est le concept du « Billet deuil ». La perte d’un parent proche vivant en outremer demande des réponses urgentes et concrètes et « les bénéficiaires du « Billet deuil » ne savent jamais où s’adresser voire même s’ils y ont droit ». Face aux exigences administratives lourdes et trop lentes et au peu de moyens d’un grand nombre « d’expatriés », le Crefom se veut « un lien utile ».

A en croire Séverine Dany, avec le concours de Patrick Karam (ancien président du Crefom, créé en 2014), Air France garantit des « Billets deuil ». Mais cette « disposition est mal appliquée ». Les bénéficiaires ne savent pas à qui s’adresser, certains ignorent qu’ils peuvent être aidés. La Continuité Territoriale fait l’objet d’un traitement particulier, nous explique Séverine Dany :  « C‘est un dossier prioritaire » au sein du Crefom Paca qui se dit apolitique.

Les Associations ne sont donc plus isolées, depuis qu’elles se sont réunies au sein du Crefom Paca. Dans le Sud-Est, le Paca fédère 16 présidents d’associations et des élus au bureau exécutif dont 4 représentants dans les départements.

Le but du Conseil représentatif des français d’outre-mer : La promotion et plus d’ancrage de ces français dans le Sud-Est de la Région Provence Alpes Côte-D’Azur. Avec six départements et 963 communes, la région abrite un grand nombre d’ultramarins. Mais ils sont encore très minoritaires parmi les élus politiques qui représentent la Région Paca dont le chef lieu est Marseille.

Séverine Dany n’est pas seulement une personnalité active du Crefom, la martiniquaise est aussi membre d’une association culturelle « Label’ Karaïb ». C’est en ambassadrice du patrimoine antillais que la présidente du Crefom Paca s’est fait remarquer dans cette région méditerranéenne. 132 associations de la Région Paca ont été approchées pour faire « vivre » le Crefom. Pêle-mêle, ce seront : Mamanthe (Martinique/Guadeloupe),  Amc dom tom (Martinique), Massilia ka, Caresse des Antilles (Martinique/Guadeloupe) ou Karibana (Guadeloupe).

Avec « Culture Réunion » et d’autres associations ultramarines « il était judicieux de se rassembler pour parler d’une seule et même voix. Ensemble on est plus fort ! », c’est l’objectif du Conseil Représentatif des Associations de l’outremer (Crefom).

Séverine Dany est robertinoise. La nouvelle présidente du Crefom PACA est née à la Martinique, dans une ville de la côte Atlantique, à quelques kilomètres de Fort-de-France (la capitale) et du Lamentin (Aéroport Aimé Césaire). A 4 ans, la petite Séverine est initiée aux danses mazurka, biguine par sa grand-mère. La jeune fille dont le père est danseur de « Danmyé » continue son apprentissage dans la danse classique et le Jazz. Elle débarque à 13 ans à Antibes et Séverine devient professeure de danse et chorégraphe dans des associations culturelles, K’Danses des Îles, Salsa Fuego ou Agora Nice.

En 2010, Séverine Dany est secrétaire général des associations d’Outre-mer Paca, elle y rencontre Christian Estrosi qui du 19 juin 2007 au 17 mars 2008 est secrétaire d’État chargé de l’Outre-mer dans le gouvernement de François Fillon. Dans le même tems, la martiniquaise se sera fait remarquer pour ses actions humanitaires en faveur d’Haïti après le séisme du 12 janvier. Le tremblement de terre le plus violent qu’ait connu le Pays, aura causé plus de 300 000 morts et des milliers de blessés et plus d’1,5 million de sinistrés au début de l’année 2010.

Présente pour toutes les actions culturelles, humanitaires, sportives ou sociales depuis de très longues années, Séverine Danye est repérée par la section nationale du Crefom. A la demande de Patrick Karam (Président à l’époque), l’antillaise devient en septembre 2016 la présidente du Crefom Paca.

Depuis Séverine Dany et Nicole Hoyez-Pitou, sa co-déléguée, travaillent étroitement avec le Crefom national « tout en restant complètement autonome » dans leurs décisions et leurs actions dans le Sud-Est. « Il y a beaucoup d’activité à Paris mais ici en région c’est plus difficile, donc il faut s’adapter aux réalités dans le Sud de la France » souligne la Présidente du Crefom Paca.

Le bilan de Séverine Dany est remarquable. La martiniquaise a mis en place deux Festivals :

En 2011, Le « Carnet des iles » à Menton à la frontière de Monaco et de l’Italie Une fréquentation record, en trois jours, 10 000 personnes sont venues à la manifestation. 94 artistes étaient sur scène dont 60 de la Martinique (Ballet Exotic de la Martinique,Toujou Sou Papé, Swing KaraÏb ou Ting & Bang, un groupe originaire du Marin).

En 2014, le « Kreol’ Art » à Antibes a réuni 4 000 personnes. Le soutien de la ville d’Antibes a permis à la Compagnie Créole et à 70 artistes (plasticiens, danseurs et chanteurs professionnels) de montrer les talents des outre-mer.

Aujourd’hui, Séverine Dany élargit les compétences du Crefom et vient de nommer une délégation sur son île, la Martinique. Celle qui aspire à devenir un jour l’ambassadrice de la Martinique avance à grands pas pour son mérite et pour son dévouement à tous ses compatriotes ultramarins de la région Paca et de toute la métropole.

Écoutez la Présidente du Crefom Paca, Séverine Dany nous dit combien il est important de soutenir le Festival International du Film Panafricain dans le cadre de la promotion culturelle des Outre-mer, de l’Afrique et des Amériques,

La Présidente du Crefom Paca, répond à Dorothée Audibert-Champenois qui l’interpelle sur les activités du Crefom et ses actions pour la Guadeloupe et la Martinique :

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy


1 commentaires :

  1. photographe nice

    J’ai été présent durant la 14ème édition du festival international du film panafricain de Cannes. Un festival rempli de rencontres et de la favorisation des personnes venant des pays d’Outre Mer et de leur culture. Ayant eu un franc succès, j’assisterai sans hésitation à la 15ème édition.

Les commentaires sont fermés