Max Mona rend hommages à son père Eugène Mona et à Max Cilla des musiciens martiniquais

Max Mona est à Paris pour deux concerts inédits.

L’artiste antillais était programmé au Baiser Salé, une salle parisienne dans le centre de la capitale. Dans la périphérie de la station Châtelet-Les Halles, situé dans le premier arrondissement, le Baiser Salé est un club dédié à la musique de Jazz ou de Soul. Mais vendredi 21 et samedi 22 septembre 2018, la salle proche du célèbre Duc des Lombards, recevait un artiste martiniquais, Max Mona.

Les fées ont gâté Max Mona, dès sa naissance. Le musicien Max Mona porte un patronyme, très connu des antillais, il est le fils d’Eugène Mona, un des plus célèbres chanteurs et musiciens de Martinique. Et son prénom, Max le doit au père de la Flûte des Mornes, Max Cilla.  Le chanteur Max Mona explique comment Max Cilla est entré définitivement dans sa vie. (Vidéo en fin d’article)

Ces deux concerts dans Paris, étaient l’occasion de venir écouter et comprendre en quoi cet artiste est présenté par ses pairs comme un homme authentique. Mais avant toute chose, dès le début du spectacle, le musicien-chanteur a tenu à dédicacer son show à son père, disparu à l’âge de 48 ans.

Sa voix, sa carrure sont encore dans les mémoires en Martinique. Eugène Mona, vivait dans la commune de Sainte-Marie, sur la côte Atlantique, dans le berceau du Bèlè. Sa mort le 21 septembre 1991, a surpris et choqué toute la population de l’île. Les artistes perdaient un homme de caractère et aussi un chanteur qui puisait son énergie et son inspiration dans le patrimoine et les ressources naturelles de son île.

Deux shows, deux spectacles rendaient hommages à cet homme de culture qu’était Eugène Mona et dans le même temps ce samedi 22 septembre, Max Mona remerciait Max Cilla, qui aura beaucoup compté dans la vie de son père.

Mené par Bago, l’orchestre de Max Mona a permis au chanteur martiniquais de présenter son premier album qu’il a simplement nommé « Vérité ».

Dans cette vidéo qui suit, Max Mona célèbre un père mais aussi un artiste qui laisse un patrimoine musical immense aux antillais, plus précisément au martiniquais /

Max Mona, son héritage musical et son 1er Album (C'news actus Dothy)

MARTINIQUE – PARIS : Héritage et Patrimoine dans la famille MONA. Le fils d'EUGENE MONA est en tournée en France. REPORTAGE : Dorothée Audibert-Champenois / Facebook C'news Actus Dothy @antillesb @Max mona

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Samedi 22 septembre 2018

Reportage : Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images et vidéos C’news Actus Dothy