Miss Guadeloupe 2019 : une candidate pointe du doigt la préparation de l’élection

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

La semaine dernière Clémence Botino a été élue Miss Guadeloupe 2019 au Gosier. Comme en Martinique des candidates ont quitté l’aventure avant l’élection et le comité régional avait communiqué sur leur abandon.

Mais une candidate qui a participé au concours pointe du doigt la préparation de l’élection. Selon elle, « les dés sont pipés bien avant le début de l’aventure« . Voici son témoignage ci-dessous :

« Je suis une candidate à l’élection de Miss Guadeloupe mais je préfère rester dans l’anonymat. J’ai différents points à aborder par rapport à notre préparation et l’élection.

De nombreuses personnes sont mécontentes car depuis quelques années c’est toujours le même style de candidate qui représente notre région. Pourquoi ne pas évoluer ? D’ailleurs la gagnante, Clémence Botino, avait déjà collaboré en 2016 avec le couturier officiel de l’élection : Kevin O’Brian. Quelle coïncidence ! Kevin O’Brian était un des membres du jury lors du casting final. Il n’y a donc pas d’impartialité. Il glorifie sa protégée sur sa page Facebook.
Elle étudie en métropole tout comme Ophély Mézino. Donc la déléguée régionale, Sandra Bisson, aura beaucoup plus de facilité à la former. Elle habite aussi en métropole.

L’abandon de Thaïs Diaz a destabilisé le groupe de candidates. Elle ne se sentait plus à l’aise dans l’aventure. J’avoue que celle-ci était trop intense (nous avions seulement un mois de préparation).

Pour des raisons de santé, Valérie Réol a quitté l’aventure. A cause de cela nous avons du revoir les chorégraphies. Je me suis dit : mais que se passe t-il cette année ?

Je n’ai pas aimé le spectacle et je ne me suis pas amusée sur scène. Plusieurs tenues ne mettaient pas les candidates en valeur (les salopettes, les robes blanches, les maillots de bain avec la guirlande – nous ressemblions à des sapins de Noël). Il manquait de la lumière. La première délibération du jury a été trop longue (d’ailleurs avec 3 candidates ex-aequo, le comité Miss Guadeloupe n’a même pas présenté un détail des votes : c’est bizarre). Je ne voyais pas l’utilité de citer tous les partenaires. Je n’ai pas compris la présentation sur la scène des candidats de l’élection de Mister Guadeloupe 2019. Les artistes n’ont pas su mettre l’ambiance. En gros l’élection manquait de classe et de dynamisme.

Nous avons tant de stylistes en Guadeloupe. Pourquoi avoir choisi Kévin O’Brian ? Dominique Virassamy a donné son opinion.

Selon moi, Danitzia Logis, une des favorites du concours, ne mesurait pas 1m70. Donc le règlement n’a pas été respecté. Elle a donné une explication peu convaincante sur son compte Instagram (des étirements permettent de gagner 3cm en 4 mois ?). Pourquoi se justifier si l’on a rien à se reprocher ?

J’ai le soutien de plusieurs candidates. De plus j’ai discuté avec un membre du comité Miss Guadeloupe et il me comprend. Je n’incite pas les guadeloupéennes à participer à ce concours. Les dés sont pipés bien avant le début de l’aventure. »