Miss Japon 2015 : Une métisse qui « a trop de sang noir » pour les conservateurs

Vues : 2925

Jeudi dernier, Ariana Miyamoto, 20 ans, a été couronnée Miss Japon 2015. Depuis son élection, la jeune femme est l’objet de critiques sur les réseaux sociaux en raison de ses origines afro-américaines.

miss-japon-2015-a

En effet, la nouvelle reine de beauté nipponne est née d’une mère japonaise et d’un père afro-américain. Elle doit également représenter le Japon au concours Miss Univers qui se tiendra en janvier 2016.

Sur les réseaux sociaux, nombre d’internautes conservateurs critiquent son élection au titre de miss et beaucoup auraient préféré qu’une « 100% japonaise » soit élue. « Elle a trop de sang noir pour être japonaise » écrit un internaute. Une discrimination flagrante qui enflamme le web, certains raillent une « demi-miss Japon » et évoquent leur « demi-tristesse » face à une « étrangère« , une « hafu ou haafu » qui signifie « moitié ».

Cela rappelle l’élection de Flora Coquerel, Miss France 2014, d’origine franco-béninoise, qui avait été farouchement critiquée sur la toile, elle aussi, en raison de son métissage.

Fort heureusement, il y a ceux qui voient d’un œil favorable le couronnement d’Ariana Miyamoto. Selon eux, le choix du jury reflète la tolérance et l’ouverture progressive des mentalités japonaises, fortement marquées par l’insularité.

miss-japon-2015-d

Son fan club salue son style «différent des fragiles Japonaises» et  loue son sourire et ses grandes jambes, elle mesure 1,73 m. Une Miss singulière qui a grandi au Japon et qui est diplômée en calligraphie japonaise. Elle a également étudié aux Etats-Unis. Ariana Miyamoto vise une carrière de top model.

Photo : Facebook Ariana Miyamoto