Miss Martinique 2019, Ambre Bozza : Mon règne « un conte de fée transformé en un véritable cauchemar »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, Ambre Bozza fait le bilan de son année de règne en tant que Miss Martinique 2019. Pour la Jeune femme, « ce qui devait être un conte de fée s’est transformé en un véritable cauchemar« . « Je donne mon ressenti pour éviter que d’autres femmes se retrouvent dans des mésaventures semblables à la mienne » explique-t-elle ci-dessous :

« Le 4 octobre 2019, j’ai été élue Miss Martinique. Je souhaitais valoriser nos richesses culturelles et inspirer les jeunes. Quelle fierté de porter haut les couleurs de notre île !

Durant toute cette année, en tant que personnalité digne et respectueuse, j’ai gardé le silence. Aujourd’hui je peux établir un bilan. Mon règne parsemé d’embûches, restera mémorable. Il m’a été donné de rencontrer des personnes qui m’ont accordé leur confiance. Grâce à elles j’ai accompli de belles choses.

Cependant il est regrettable de ne pas avoir eu le soutien d’une délégation : elle n’a pas tenu à ses promesses et a donc failli à sa mission.

Suite à un accord entre le président de la délégation Miss Martinique et mes parents, ces derniers ont accepté d’avancer la somme de 700 € afin de financer le billet d’avion me permettant de rejoindre les autres candidates de l’élection de Miss France à Paris (ils n’ont eu à ce jour qu’un chèque SANS PROVISION en guise de remboursement). De plus ils ont aussi participé à l’achat de toutes mes tenues (notamment la robe de présélection – 700 € – qui aurait dû être prise en charge par la délégation Miss Martinique).

N’oublions pas les billets d’invitation « gratuits » (320 €) qui ont été vendus à mes proches pour assister au show national.

Je donne mon ressenti pour éviter que d’autres femmes se retrouvent dans des mésaventures semblables à la mienne.

Cette lettre permettra de sensibiliser les parents à ce qu’ils pourraient subir.
Lors de la crise sanitaire, je n’ai bénéficié d’aucun soutien de la part de la délégation Miss Martinique. Il m’a même été demandé de devenir transparente (d’où mon absence sur les réseaux sociaux).

J’ai été très affectée par les propos peu flatteurs et disgracieux tenus à mon égard par le directeur de la délégation Miss Martinique.

On peut s’interroger sur les moyens employés (lettre menaçant de me destituer) pour faire taire mes parents qui désiraient m’accompagner et me protéger.
A ce jour je suis tenue à l’écart : je n’ai aucune information quant au déroulé de la prochaine élection où je suis pourtant sensée couronner la future Miss Martinique. Cela vous donne une idée du fonctionnement actuel.

Je m’étais fait une telle joie de pouvoir représenter la Martinique. Ce qui devait être un conte de fée s’est transformé en un véritable cauchemar.

Je tiens néanmoins ici à exprimer toute ma gratitude aux martiniquais plus particulièrement au maire de ma commune, Sainte-Luce, à ses habitants, aux partenaires et organismes qui m’ont sollicité dans le cadre de la promotion de notre région au travers de ce titre.

Ambre Bozza, Miss Martinique 2019″

Photo Thierry Cayau

Le 4 octobre 2019, j’ai été élue Miss Martinique. Je souhaitais valoriser nos richesses culturelles et inspirer les…

Publiée par Ambre Bozza sur Dimanche 4 octobre 2020