Miss Martinique 2019 : Pourquoi la candidate n°6 a-t-elle abandonné ?

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Dans notre précédent article nous vous annoncions le départ de Michaëlla Degras (ci-dessous) de l’aventure Miss Martinique 2019 pour des « raisons personnelles » a indiqué la délégation régionale.

Mais d’autres raisons auraient pu pousser la jeune femme de 21 ans à quitter la compétition qui vient à peine de commencer.

Nous avons été contacté par une personne qui se dit membre du comité qui nous apprend que le comité chercherait « à étouffer l’affaire » et « faire passer cette candidate pour une fille fragile qui n’a pas les épaules assez solides. »

Oui, je fais partie du comité, je dénonce anonymement car le comité, veux étouffer l’affaire.
Ma motivation, c’est de lutter contre l’injustice et la discrimination.
Et, surtout de faire un coup de gueule car c’est INADMISSIBLE que de telles propos soient soutenus.
C’est à cause de ça que les Antillaises ont honte d’elle-même.
On devrait au contraire s’assumer et être fier de notre identité.
Une miss ça représente la Martinique.
Quel image on montre au monde en forçant des jeunes filles à défriser et lisser leurs cheveux?

Voici ci-dessous le message reçu par les membres du comité :

Par rapport à l’incident d’hier ( si je peux me permettre de qualifier ceci comme un «incident», bien que ce n’est point le mot que je devrais utiliser), je pense et j’en suis certaine, qu’il serait bien et surtout judicieux d’organiser une réunion avec l’ensemble du comité de Miss Martinique .

Il est *INADMISSIBLE* que ce genre de propos puissent sortir de la bouche de l’un des membres de ce comité.

Étant noire et fière, d’avoir mes cheveux qualifiés de « grennen »; « nappy » hier, je ne fermerais point ma bouche par rapport à cet « incident » !

Si je me suis présentée à cette sélection, ce n’est point pour être dénigrée par mon propre comité qui devrait au contraire, nous donner la force, la confiance, et surtout nous relater que rien n’est impossible .

Pour ne point avoir d’amalgame, je ne suis pas contre le lissage de mes cheveux. Je suis contre le défrisage, le wave et tout ces produits chimiques qui rendent les noirs esclaves et faibles. Qui font perdre confiance à cette génération, nous qui avons tant lutté pour nous sentir à notre place dans cette société.

Vous voulez une miss avec des cheveux lisse ? Dans ce cas, je ne corresponds pas à vos critères.

Mon message est clair. Les petites filles doivent savoir que ce n’est pas parce qu’on a des cheveux crépus, qu’on est « laide ». Cela a assez duré.

Contacté par nos soins, le comité assure que les propos « grennen » et « nappy » auraient été mal interprétés lors d’une discussion avec les candidates et qu’au contraire son objectif est de valoriser la femme martiniquaise dans sa diversité.

Photo : Miss Martinique / CTE Photographer