Miss Martinique : La directrice critiquée mais qui veut la peau du comité ?

A quatre mois du concours Miss France 2020, le comité Miss Martinique est secoué par une polémique qui enfle chaque jour. Une ambiance peu propice pour le moral des jeunes martiniquaises qui se lancent le défi d’être reine de beauté toute une année.

Pris pour cible depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux, le comité en charge de mener à bien l’élection de Miss Martinique, tente par tous les moyens de parer les coups. De communiqués en démentis, rien n’arrête les attaques violentes et anonymes qui ne cessent de porter de sévères coups à la réputation de l’association antillaise.

Tout commence avec le départ de Michaëlla Degras. La jeune antillaise de 21 ans décide de quitter le concours qui lui donnait l’opportunité d’être la prochaine Miss France 2020. Les raisons évoquées par la candidate sont d’ordre professionnelle. Très vite des mails contestent ces causes familiales et mettent en cause le mauvais fonctionnement du comité.

Des courriels envoyés par une personne membre du comité, dénoncent des propos inadmissibles tenus par certains individus du comité Miss Martinique. En faisant état des cheveux « grinnin, crépus » des candidates, les préparateurs auraient tenu  des propos discriminatoires à leur encontre. Les filles à peau noire seraient insidieusement écartées au profit de filles à la peau plus claire. Selon ces mails d’inconnus proches de l’association, des tensions sont encore palpables entre les décideurs au sein de la structure. C’est d’ailleurs une personne se disant proche du comité qui divulguerait tant d’informations. Mais dans quel but ?

Ancienne collaboratrice de Madame de Fontenay, Coretta Nollet Mirette a réagi dans le quotidien France-Antilles, en répondant aux détracteurs  : « Bien au contraire nous encourageons les filles à s’affirmer et être fières de leur beauté. Moi aussi, je suis nappy et je trouve le cheveu naturel magnifique » a déclaré la directrice de la délégation Miss Martinique. Elle prend comme exemple les trois dernières Miss, toutes avec leur afro durant la cérémonie finale en métropole, Camille René, Morgane Edvige (1ere dauphine Miss France 2016) et Laure-Anaïs Abidal (Top 12 Miss France 2018).

Loin d’apaiser la foudre des mécontents, une nouvelle source proche du comité livre d’autres révélations plus surprenantes. Jade Voltigeur aurait été une victime ballottée entre les mains du Président René Joachim et de la nouvelle présidente de la délégation. Selon cette source très proche du comité Miss Martinique, Jade Voltigeur aurait été évincée injustement pour un tatouage à l’omoplate qu’elle avait prétendument caché. « C’est faux », commente la source « Ils ont signé un règlement dans lequel était écrit noir sur blanc, que tous les tatouages étaient autorisés dès lors qu’ils sont camouflés », « Ce qui est le cas concernant Jade Voltigeur » et la source d’ajouter « N’assumant pas leur responsabilité, ils ont préféré salir le nom de Jade en la faisant passer pour une menteuse au lieu d’assumer leur désir d’élire une Miss tatouée ».

Un malaise qui se répercute au sein des candidates : « L’an dernier plusieurs d’entre-elles se sont plaintes auprès d’autres membres du comité concernant l’attitude déplorable de la directrice ». « Elle ferait passer ses intérêts avant ceux des filles. Les Miss servent de plantes vertes lors des soirées comme celle qui a eu lieue chez le préfet le 11 janvier 2018. Elles sont peu préparées lors des passages en télévision, on leur demande de se débrouiller pour rentrer chez elle après des représentations. Ce qui est inadmissible » énumère la source.

Enfin « les jeunes filles ne sont pas mises en confiance, et ceci dès la phase de préparation en Martinique. A Paris, elles ne sont pas armées comme il se doit, ni même accompagnées comme elles devraient l’être » commente agacé l’informateur.

Pire, « la directrice de la délégation Miss Martinique a refusé de montrer les statistiques des votes lors de l’élection Miss Martinique. Des candidates ayant des doutes sur le choix final ont demandé à voir les résultats. La chaperonne de Miss Martinique a fait savoir qu’ils étaient forcés de revoter car il y avait égalité dans les votes. Mais le jury était impair ». Une incohérence que la source proche du comité ne manque pas de nous indiquer.

« La nouvelle directrice » a semble t-il  en projet de remplacer des piliers du comité par une agence de communication », ce qui expliquerait sans doute cet envoi de mails aux médias locaux ces jours derniers, a commenté la source.

Contacté via les réseaux sociaux, le chargé de communication Miguel Limol a déclaré par communiqué : « Le comité Miss Martinique et Tourisme tient à rappeler (…) que sa mission consiste à faire émerger des beautés et des talents de notre île, à les accompagner dans une politique de développement personnel, de promotion de la culture et du patrimoine martiniquais afin que les gens et les valeurs de notre territoire soient mis en avant par les ambassadrices de la Martinique qui seront les candidates de la sélection Miss Martinique 2019 pour Miss France 2020 ».

Une déclaration qui a pour objectif d’éteindre tous les feux qui s’allument en direction du comité Miss Martinique. La priorité de la structure étant la préparation coûte que coûte des prochains concours de Miss Martinique 2019 et de Miss France 2020.

La 100ème élection de Miss France aura lieu le 14 décembre 2019 au Dôme de Marseille. A l’issue de cette cérémonie, les français connaîtront la remplaçante de Vaimalama Chaves. Miss Tahiti 2018 devenue Miss France 2019 a passé une année assaillie de critiques sur son poids, son physique, sa morphologie, sa silhouette, son look, son dressing, ses secrets sports. De sévères commentaires qu’elle a toujours commentés cash avec son franc-parler en « appelant les femmes à s’accepter telles qu’elles sont ». Une riposte qui sied bien à toutes les candidates qui se présentent à des concours locaux et nationaux.

Retour en Novembre 2018. Coretta Nollet accompagnait Olivia Luscap, une robertine élue Miss Martinique 2018.  Au 12 Boulevard Haussmann, dans un style baroque, la Chaperonne de Miss Martinique 2018, a rendez vous pour un passage de relais. Elle explique son rôle auprès des jeunes martiniquaises qu’elle assiste et soutient…REPORTAGE  Dorothée Audibert-Champenois.

Coretta Nollet Mirette Chaperonne de Miss (C'news Actus Dothy)

MARTINIQUE – ROBERT – PARIS : Au 12 Boulevard Haussmann, dans un style baroque, la Chaperonne de Miss Martinique 2018, a rendez vous pour un passage de relais. Le comité Miss France National 2019 devra prendre en charge la jeune Olivia… REPORTAGE & MONTAGE Dorothée Audibert-Champenois / C'news Actus Dothy Antillesboxmail – Dothy Nollet Coretta Mirette Miss Martinique Olivia Luscap Election Miss FrancePLUS D'NFOS ==>>https://www.people-bokay.com/coretta-nollet-proche-de-genevieve-de-fontenay-est-chaperonne-et-directrice-de-miss-martinique/?fbclid=IwAR0ceauXYdRBWTpluLuaBqy5HiD-G1JRTe13ty1g7nC86_S6Eyb4ww22YvM

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Dimanche 18 novembre 2018

Propos recueillis Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy/Miss France Facebook