Mister Chevignac : le 4ème opus de Cédric Chevignac

Vues : 105

MR CHEVIGNAC

Cédric Chevignac, l’homme aux multiples talents, nous (se) dévoile (dans) son nouvel album. C’est un véritable jeu de mots, car, si en effet Cédric nous dévoile son nouveau bijou, il se dévoile également dans celui-ci.

Auteur, compositeur, trompettiste, saxophoniste, chanteur, … l’Homme est une force vive de la musique. Mais qui est-il exactement?
Né et vivant en France, au cours de ses vacances chez un cousin en Martinique, Cédric va découvrir la trompette. A son retour de vacances, il s’inscrira au conservatoire, par loisir certes, mais y restera environ 4 ans tout de même.

Pour plusieurs raisons, Cédric reviendra en Martinique en 2000 et s’y installera. Il fera alors la connaissance du groupe Compas du Sud avec qui il interprétera « Marina », des Frères Déjean. Cette rencontre, Cédric la considère comme un tremplin. Le morceau sera relayé par Radio Sud Est et les choses vont ensuite s’enchaîner.

Appelé par La Perfecta, il passera 8 années avec ce groupe mythique. Il en deviendra pendant quelques mois le directeur musical et signera la réalisation de l’album des 40 ans, avec à la clé le clip « Zenfan Kréyol ».
Cédric aura l’opportunité, en parallèle, de jouer aux côtés d’artistes locaux ou étrangers de grande renommée tels que Rachel Kerr, choriste de Withney Houston, Métal Sound, J-Marie Ragald, Francky Vincent, Tabou Combo, Magnum Band, les Frères Déjean, etc. Il aura donc interprété dans tous les registres musicaux.

Après 10 ans de live, sollicité par un public demandeur, Cédric va créer le concept GFD, entendez par là Génération Frères Déjean.
Ce qui était pour Cédric un challenge à relever mettra plusieurs années avant de voir le jour en 2011. GFD est un véritable travail d’écriture. Cédric ne manquera pas de nous confier son coup de cœur pour le plus jeune musicien du groupe, Thibault René-Corail, 20 ans.

Mister Chevignac, pourquoi?
Cédric nous confiera que ce nom lui a été donné par Majesty elle même lors de sa participation à son 3e album « My play list ».
Si dans ses précédents albums Cédric invitait les artistes à interpréter ses titres, le 4e, lui, sera totalement différent, il interprétera lui-même ses compositions. A travers « Mister Chevignac » Cédric va se dévoiler en remontant ces trois dernières années.

Mister Chevignac, un Homme, tout simplement.
Le titre « Zanmi pou la vi », par exemple, est un message qu’il adresse à ses amis; amis disparus, amis vivants, amis restés en France. La réalisation de ce titre sera pour Cédric un véritable challenge dont il sera particulièrement fier puisqu’il y fera participer un maximum d’artistes, parfois inattendus, comme Saël, mais tous seront très heureux d’y poser leur voix.

A travers « L’orgueil d’un père », Cédric fera état de son ressenti face à la perte de vue de ses enfants suite à une séparation.
Un autre titre a attiré notre attention : « Militant du dimanche », un morceau engagé. Cédric a beaucoup à dire; sur son pays, ses collègues, etc. Il milite pour une jeunesse forte et dénonce les beaux parleurs, les faux militants.

Les projets de Cédric?
Auteur compositeur, Cédric souhaite avant tout se vendre, en faisant découvrir « Mister Chevignac » au public. Si une chose lui tient à cœur, c’est de valoriser notre richesse. Il souhaite également que chacun soit vigilant sur la portée de ses actes.

« Mister Chevignac », un album à consommer sans aucune modération.