Mode : Jean-Roger Siquilini présente Heaven Gaia à l’Opéra Garnier

Vues : 496

« La réussite ce n’est pas un accident c’est du travail ! » (Jean-Roger Siquilini le 30 septembre à l’Opéra Garnier de Paris)

Majestueusement posée dans le Grand escalier d’apparat, l’enseigne de la marque Heaven Gaia法文版 embrassait, ce samedi 30 septembre, une foule de plus de 400 personnes invités à l’Opéra National de Paris. Aussi impressionnant cet escalier en marbre blanc, que les mannequins qui défilaient entre les statues torchères en bronze, entre balustrades et façades en dorure, cuivre et marbre rouge antique.


Somptuosité et élégance accueillait la collection printemps-été 2018 de la styliste chinoise Xiong Ying.

En quatre tableaux, quatre temps, quatre saisons qui racontent l’histoire de la Chine. La styliste Xiong Ying est venue présenter dans la capitale française la Mode inspirée de son héritage du plus grand Pays d’Asie orientale. Dans ce temple situé au 9ème arrondissement de Paris, Jean-Roger Siquilini est à l’entrée. Il reçoit les invités de la Fashion Week de septembre 2017.

Place de l’Opéra. Après avoir longé, la façade, les luxueuses sculptures, les statues et médaillons du joyaux construits dans les années 1870 par Charles Garnier, nous rencontrons Jean-Roger Siquilini.

Co-organisateur de cet événement attendu par le Tout-Paris, Jean-Roger Siquilini est gérant de sa Société créée en 2001. Malgré l’affluence pour le défilé de la créatrice Xiong Ying, Jean-Roger Siquilini, originaire de l’île de la Réunion, semble calme et patient. Il détaille les cartons d’invitations des célébrités, des anonymes, de la presse et des amis qui attendent de découvrir la nouvelle collection de la créatrice chinoise.

Rassurer et recevoir, font parties des attributions du parisien d’adoption, qui depuis 1999 s’est lancé dans le Conseil en Communication.

Un parcours riche d’apprentissage, qui lui aura permis de voyager, de se perfectionner dans les langues étrangères (anglais, allemand, chinois) : « Le talent représente 1% de la réussite. C’est le travail qui fait le reste. Sans effort, il n’y a rien dans la vie ». Il signe là, la clé de sa réussite professionnelle.

Aujourd’hui, le Tout-Paris connait cet homme de réseau qui co-organise avec son cabinet JS Consulting, et OBAL Communication l’un des plus grand défilés de la capitale, dans un lieu mondain, somptueux, le plus prestigieux Opéra, conçu sous Napoléon III et le Baron Haussmann dans la seconde moitié du IXIème siècle.

Igor Bogdanoff le salue mais également Luc Plamondon (compositeur et producteur de Céline Dion) tout comme Rachid M’Barki (présentateur vedette à BFM Tv).

Sous les voussures du Grand escalier d’Honneur, il est 14h52. Le coup d’envoi de la Fashion Week de Xiong Ying est donné, et déjà, caméras ou portables en main, des délégations majoritairement composées de photographes chinois flashent les mannequins d’Heaven Gaia.

Une collection en quatre saisons qui sublime l’Art et le Design oriental. L’éveil des sens avec les quatre beautés de la Chine Antique. Xiong Ying  raconte avec sa collection printemps-été 2018 : « l’histoire de son Pays », le charme de l’Orient millénaire.

Printemps : Rencontre avec Xishi. Au IVème siècle avant Jésus-Christ, la jeune Xishi la femme la plus belle du Pays, née durant la période des rois combattants excellait dans l’Art de l’espionnage et de la séduction pour sauver son peuple en guerre.


« Élancée et gracieuse, fraîche et mélancolique, une série discrète et élégante avec l’emploi de la technique de la broderie de SU (broderie chinoise de Suzhou) , du lavis (technique picturale consistant à n’utiliser qu’une seule couleur à l’aquarelle ou à l’encre de Chine), et de la coupe en relief. »

Eté : Le flirt avec Diaochan qui est une danseuse et musicienne de la dynastie Quing.


« Sous un éclair de lune comme du givre, avec des fleurs épanouissantes. Peinture sur la toile de tissus, avec des traces de fil, la broderie de fleurs et le décor de perles stéréoscopiques. »

Automne : Rencontre de Yang Guifei en songe.
Yang Guifei était la concubine favorite de l’empereur Xuanzong des Tang, qui régna de 712 à 756.

« Brocart soyeux, combiné à la silhouette du style européen, et le col de noble en taffetas, ainsi que la broderie de liaison sans joint, font la nuance et la splendeur de la Chine.»

Hiver : L’amour pour Zhaojun est une femme du Harem de Yuandi ( 汉元帝 ), l’empereur Yuan de la dynastie Han (48-33 avant Jésus-Christ)


« La broderie en argent blanc avec le totem du pipa, la soie rouge et blanche avec du velours, traduit la séduction et la beauté céleste. »

Les mannequins quittent les trois volées, il est 15h22.

Ils s’éloignent des marches et la créatrice Xiong Ying divinement habillée de rouge et d’un lacet noir à la taille, remercie cérémonieusement l’assistance, les organisateurs et ses mannequins.

Le défilé Heaven Gaia, un moment féerique. Jean-Roger Siquilini souffle « Ouf ! Soulagé ».

Xiong Ying est accueillie dans la Nef dorée du Grand Escalier sous des applaudissements nourris de Bravos ! Sublime !. « Je suis conquis et ému, c’est très beau » pour Jean-Roger Siquilini qui « a travaillé dans la plus grande sérénité pour préparer ce défilé » : « Je suis satisfait comme je l’espère pour tous ceux qui sont là dans la salle de l’Opéra Garnier ce soir. » poursuit le conseiller en communication.

Maire du 8ème arrondissement depuis 2014, Mme Jeanne d’Hauteserre est venu soutenir son ami Jean-Roger Siquilini gérant de JS Consulting, une société créée à Paris en 2001.

Ce n’est pas sa première Fashion Week mais l’émotion est toujours présente, soupire Jean-Roger Siquilini complètement relâché.

Homme de la diversité et co-organisateur d’un défilé pour une grande marque chinoise, il s’explique : « Nous avions confiance en la créatrice. J’ai eu la chance de la rencontrer un peu avant. Nous savions que l’événement serait d’une très grande qualité. Cela a pesé sur la suite et éloigné tout le stress qui pourrait s’installer. » conclut Jean-Roger Siquilini qui, «  depuis une dizaine d’année, s’est tourné vers le monde de la Mode ».

Un Cocktail et Showroom ont terminé le défilé Printemps-été 2018 de la créatrice Xiong Ying à l’Hôtel Intercontinental dans le neuvième arrondissement de Paris.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy


Images C’news Actus Dothy/Facebook Alain Robert/Heaven Gaia/JRS Consulting

Court extrait vidéo du défilé Heaven Gaia à l’Opéra Garnier

Publié par Antillesboxmail – Dothy sur samedi 7 octobre 2017

Textes de présentation de la collection, inspirés des notes de : Heaven Gaia

Jean SIQUILINI Consulting
RP – Conseil en Communication – Organisation Événementielle
PARIS LA DÉFENSE, Tour Egée
9/11 Allée de l’Arche
92671 COURBEVOIE Cedex
groupejsc@gmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *