Mode : Musulmane, styliste influente, une jeune antillaise est en finale d’une émission télé à New York

Vues : 704

« Project Runway Season Finale Watch Party a été un succès total !!! Je vais à la Fashion Week !!!!!! Je suis tellement heureuse et reconnaissante !!! Merci à tous pour votre soutien. Quel incroyable résultat! » . Le message d ‘Ayana Ife, une jeune créatrice musulmane de 27 ans, originaire de Trinidad est clair : Elle est sélectionnée dans le top quatre pour la Fashion Week de New York.

Ayana Ife, qui est née aux Etat-Unis est l’une des favorites de la saison 16 de l’émission Project Runway. Choisie avec trois autres candidats, elle a de grandes chances de remporter la finale ce jeudi 16 novembre à New York.
« Project Runway » est un Projet haute couture. C’est une émission de téléréalité américaine diffusée à l’origine sur la chaîne Bravo entre 2004 et 2008, puis sur la chaîne Lifetime depuis 2009.

La créatrice musulmane, qui a attiré l’attention des médias, a été plébiscité pour sa créativité et pour sa mode conservatrice qui reflète sa foi. Dans un magazine local de Trinidad, la jeune femme interrogée sur sa participation, a d’abord raconté ses réticences à intégrer l’équipe des candidats. Ayana Ife craignait que la presse et le public ne s’intéresse qu’au fait qu’elle soit une musulmane.

« Je connais l’importance de la représentation et je pense aux jeunes. Je me suis dit que : J’aurais été heureuse de voir quelqu’un comme moi faire des choses positives !, alors j’ai décidé de me lancer dans la compétition. . Je pense que c’est très positif de le faire », a-t-elle expliqué aux confrères du magazine Loop de Trinidad.

Ayana Ife, 28 ans, est la huitième des 11 enfants de ses deux parents trinidadiens. Les six premiers, sont nés à Trinidad mais Ayana Ife et ses frères et sœurs plus jeunes sont nés à Brooklyn, à New York, où ses parents Hakim et Ayana Muhammed se sont installés. Sa mère était une couturière qui fabriquait des rideaux et des vêtements pour les gens et son père écrivait de la poésie et faisait de la calligraphie, peut-on lire dans les colonnes du journal.

« Papa était très à la mode, il portait des chaussures stylées et des vestes de cuir. Maman était très talentueuse, elle nous réalisait des tenues spéciales. J’étais vraiment une éponge, donc je copiais et prenais ses chutes de tissus et j’habillais mes poupées »

Interrogée sur ses racines trinidadiennes, quand elle était plus jeune, Ayana Ife a répondu, qu’elle avait toujours senti que son éducation était différente de celle de ses amis.

« Mes parents étaient super stricts. Nous devions toujours sortir par deux, nous avions des couvre-feux et la nourriture que nous prenions à l’école était différente (roti, aloo tarte et samosas). Je n’avais pas d’accent caribéen mais je disais des choses avec un accent mi-Trini, mi-américain » a-t-elle confié au magazine trinidadien.

Dès son adolescence, Ife a suivi un programme Design dans une école dirigée à l’époque par sa tante Sandra Carr, l’actuele directrice de programme de l’Académie des Caraïbes pour le design de la mode à l’Université de Trinidad-et-Tobago.
Après une pause, le temps de faire des études d’infirmière, Ayana Ife a repris son matériel de couture.

C’est à la Middle Tennessee State University qu’elle a obtenu un baccalauréat en design vestimentaire. Puis, la jeune fille s’est inscrite à l’Institut de mode de Milan en Italie pour sa maîtrise.

Mais en attendant, Ayana Ife participe admirablement Project Runway Saison 16. Son objectif après l’émissio, est de devenir un designer international avec un magasin où la mode modeste est plus accessible : « Je veux en quelque sorte aider dans tous les domaines de la mode, de la mariée aux vêtements décontractés. J’aime porter la mode de rue » résume enfin Ayana Ife.

La deuxième partie de la finale de la saison de Project Runway aura lieu ce jeudi 16 novembre 2017.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Facebook Ayana Ife/Loop/ Project Runway Saison 16


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *