Mode : « Sortir de la pauvreté et arriver au sommet », le rêve du styliste David André

« Les entrepreneurs haïtiens doivent créer plus d’entreprises pour réduire la pauvreté. » constate le designer d’origine haïtienne, David André.

La sixième édition de la semaine de la mode haïtienne donne une nouvelle opportunité aux designers de l’île de se faire remarquer. La région est rarement citée dans le monde fermé de la mode. La République d’Haïti souffre d’un large marché qui vend des vêtements bas de gamme à petits prix ce qui voile les efforts des jeunes créateurs dans le domaine de l’habillement. Aussi c’est à travers de grands événements comme « La semaine de la mode » ou « Haïti Fashion Week », des plate-formes incontournables qu’ils peuvent exprimer leur talent. Mais, au delà de se positionner économiquement, les créateurs comme David André veulent montrer au monde entier une image glamour et innovante d’Haïti.

Depuis vingt ans, David André est l’homme de la mode sur son île. La vente de vêtements, une tradition de père en fils, qui le pousse à étudier dans une grande Ecole locale puis à se perfectionner à Paris, la capitale historique et symbolique de la mode et du luxe . Et, celui qui n’a qu’un but : « Conquérir le monde comme l’a fait Yves Saint-Laurent », annonce sans fard sur la BBC, en avril dernier, que s’il « arrive au sommet, Haïti sera sur la carte du monde ». Les mentors du natif de Port-au-Prince sont Jean-Paul Gaultier, Gianni Versace ou Karl Lagerfeld. David André « passionné depuis toujours par la mode », aime le Luxe, la Haute Couture, le Prêt-à-Porter, la mode : «  J’aime concevoir, créer des motifs et rendre les gens heureux avec une nouvelle tenue. »

En attendant de se positionner à la Jamaïque et aux Bahamas, sa ligne de vêtements de plage unisexe est déjà dans les boutiques de la République Dominicaine et de la Guadeloupe. Pour se faire un nom à l’international, David André fait défiler ses mannequins aux Fashions Weeks de New York, de Toronto, de Nassau, de Miami et de Martinique. Il y a huit ans, en 2011, l’hyper actif de la mode a ouvert sa boutique en Haïti « David André Collection at Ebene Store » et propose une gamme de vêtements, de la Haute couture aux vêtements de mariage, des accessoires de mode voire même des uniformes dans son magasin à Pétion-Ville.

Son business a démarré avec un Chiffre d’Affaire à zéro chiffre. Après avoir acheté sa première machine à coudre, aujourd’hui David André compte 10 employés : «J’ai hâte d’avoir plus d’employés et un atelier plus grand. » avoue-t-il, tout en mesurant les efforts à produire car « être entrepreneur est un gros défi pour moi. Parce que mon entreprise emploie d’autres personnes, je n’ai pas le droit de faire des erreurs » .

Son prochain rendez-vous avec de nouveaux clients qu’il veut toujours plus nombreux, sera sûrement à la sixième édition de « Haiti Fashion Week » qui doit se dérouler en novembre prochain.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesDavidAndré