« Mon chien se trouve aux urgences vétérinaires après un voyage avec l’Express des Îles » raconte un voyageur

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe, Martinique
Mots clés :

Un voyageur de l’Express des îles s’est tourné vers Facebook pour raconter la mésaventure vécu par son chien qui « se trouve aux urgences vétérinaire suite à un voyage avec la compagnie maritime » écrit-il. Une vidéo de l’animal en souffrance a également été publiée.

L’histoire de l’animal émeut de nombreux internautes. Elle été partagée plus de 1300 fois et a suscité de nombreuses réactions. « Mon dieu le pauvre quel enfer ils lui ont fait vivre. J’espère de tout cœur qu’il s’en sortira sans séquelle » dit une internaute. En tout plus de 350 commentaires.

Le propriétaire d’American-Bully dénonce dans son post la maltraitance animale et annonce son intention de porter plainte contre l’Express des Îles. Identifiée dans la publication, la compagnie maritime n’a toujours pas réagi, 24 heures après les faits.

Voici son histoire :

Après un voyage Guadeloupe-Martinique Samedi 21/12/19, avec la compagnie « Express des Îles » L’Express des Îles, mon chien (American-Bully) se trouve aux urgences vétérinaire et est hospitalisé pour une Hypoxie, des hémorragies internes, probables atteintes du foie, des reins et l’état de choque provoqué par ce pitoyable voyage !

Le déroulement du voyage :
1. J’arrive à la gare maritime, je demande si il y a des chariots pour porter les objets lourds et volumineux, on me dit que non (je trouve ça inadmissible). Du coup je décide de sortir mon chien pesant 30kg et là j’entends des remarques désobligeantes disant que mon chien n’a rien à faire là, il n’a pas de muselière (il n’est pas catégorisable donc n’a rien à faire en muselière).

2. Au moment de l’enregistrement, je le remets dans sa cage afin de la poser sur le tapis roulant. Une fois le début de l’acheminement fait, le personnel renverse la cage sur le tapis. Le chien se retrouve tête en bas, toute son eau lui coule dessus, il panique, crie, se débat pour essayer de retourner sa cage et PERSONNE NE SE BOUGE pour lui porter de l’aide (ça a même fait rire une hôtesse). Je suis obligé de monter sur les tapis roulant avec un ami qui m’aide à retourner la cage. Les hôtesses nous mettent la pression pour sortir du tapis roulant vu qu’on bloquait la circulation des bagages (tant pis pour le chien les bagages sont plus importants).

3. Ensuite je fais mes formalités de douane.

4. Je vais dans la zone où se trouve les bagages (et donc mon chien), je demande à lui remplir sa gamelle d’eau pour essayer de réparer l’erreur que leur incompétence a commis et bizarrement on m’ignore. A ce moment, je montre mon mécontentement … et là bizarrement je deviens visible, du coup on me laisse approcher mon chien afin de l’abreuver. Je sors de la zone interdite aux passagers, je reste en retrait (toujours en gardant un œil sur la cage afin de de voir comment le personnel la transporte pour la mettre sur le bateau, je suis obligé vu le niveau de compétence montré au préalable). A ce moment je constate qu’il y avait des chariots permettant de porter les objets lourds… (Donc clairement on s’était moqué de moi au début !)

5. Un membre de l’équipage me demande d’embarquer car les portes n’allaient pas tarder à fermer.

6. Un autre membre de l’équipage vient et me conseille de me mettre sur le pont supérieur afin de voir la manutention de la cage si je veux. Cette personne a été la seule à être agréable, compréhensive et humaniste. Je constate qu’il parle aux autres employés (les pseudos manutentionnaires qui avaient déjà amenés un chariot élévateur pour soulever une cage avec un animal de dans. Avant de se rendre compte que l’écart entre les fourches était trop grand et que la cage n’allait pas tenir). Et oui là encore on peut voir l’incroyable niveau de compétence utilisé par cette compagnie.

7. Du coup la cage a été portée par ces 2 manutentionnaires.

8. Elle est déposée à l’arrière bateau et au soleil. (Les chiens ne thermorégulent pas comme les hommes, en gros ils chauffent très vite). Je n’avais pas le droit d’accéder à cet endroit hormis au départ et lors de l’escale à la Dominique. Heureusement que le monsieur de l’équipage qui était compréhensif était là pour me faire accéder à la cage. Mon chien est resté plus de 2h sans boire.

9. Arrivée en Martinique, je ne peux pas le voir tout de suite.

10. Je le récupère dans un sale état (mouillé par les vagues qui s’abattaient sur lui), brulant, langue bleue, incapables de bien respirer, testicules, pénis et yeux rouges et de marcher correctement)

11. Arrivée chez moi, je le lave, le place dans une pièce climatisée et j’appelle la clinique vétérinaire de Dillon qui me demande de l’amener en urgence afin qu’il soit pris en charge.

12. On lui diagnostique une Hypoxie, (insuffisance respiratoire), une éventuelle formation de caillots sanguins, hémorragie interne, probable atteinte de la fonction rénale et celle du foie et en état de choc.

A l’heure où je publie ce message (Lundi 23/12/19), il est toujours hospitalisé. Le vétérinaire parle d’éventuelles séquelles.

Je décide donc de porter plainte contre la compagnie « Express des Îles » pour maltraitance animale !

J’invite toutes les personnes sensibles par cette tragique histoire à la partager afin de dénoncer toutes les maltraitances animales et protéger nos compagnons à 4 pattes qui pour certain ne sont pas considérés comme des êtres vivants.