Mondial 2014 : La France renverse l’Ukraine et se qualifie pour le Brésil

Vues : 0

la-france-qualifiee-pour-le-mondial-2014-bresil

La France est la première l’équipe de l’histoire à se qualifier au match retour d’un barrage après avoir été menée (2-0) à l’aller. Des buts de Sakho, Benzema et Gousev (CSC) envoient les hommes de Didier Deschamps au Brésil !

La mission n’était pas impossible mais elle s’annonçait très difficile. Ce mardi 19 octobre, l’équipe de France s’est imposée 3-0 contre l’Ukraine en match de barrage retour et s’offre le voyage au Brésil pour juin 2014.

Le début de match a été maîtrisé d’emblée par les Bleus qui ont se sont procuré plusieurs occasions dans les cinq premières minutes. Après ce siège sur les Ukrainiens, ces derniers se rebiffent et occupent le camp français de la 15 à la 20e minute environ.

Et de tout de suite après cette séquence, les Bleus reprennent du poil de la bête et ouvrent la marque grâce à Mamadou Sakho. L’ex défenseur du PSG reprend une frappe de Ribéry mal repoussé par le gardien Piaton et pousse le ballon dans le but vide. Cette ouverture du score délivre la formation tricolore qui enfonce le clou dix minutes plus tard par l’intermédiaire de Benzema. L’ancien Lyonnais récupère le ballon dans la surface et fixe Piatov de l’intérieur du pied droit. Et c’est tout un pays qui est soulagé. Les deux équipes rentrent au vestiaire pour la mi-temps avec cette égalité parfaite.

Sakho est partout !

Et dès le début de la seconde période, le destin sourit à la France avec cette expulsion de Khacheridi. Le défenseur ukrainien récolte un second avertissement pour une faute sur Ribéry et doit abandonner ses coéquipiers désormais réduits à dix. A la 70e minute, la délivrance se fait grâce encore à Sakho qui inscrit un doublé sur un centre-tir. L’ancien Parisien est intenable et se montre également intraitable en défense. Les Ukrainiens vont néanmoins faire trembler les Français jusqu’au bout et ont provisoirement fait remonter le souvenir de Kostadinov en 1993.

Le plus intéressant dans ce match c’est que la France s’en est sortie par le jeu avec Cabaye pour organiser le jeu. Et la charnière centrale a enfin répondu présente au rendez-vous. Mais des enseignements doivent être tirés de cette victoire. Sur les satisfactions notamment. Et sur des absents comme Abidal qui n’ont pas manqué.

Source : lepoint.fr

Photo : AFP