Montagne Pelée : Au moins 65 séismes de type volcano-tectonique enregistrés en une semaine

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Dans son bilan hebdomadaire de l’activité de la Montagne Pelée pour la période du 1er janvier au 8 janvier 2021, l’OVSM a enregistré au moins 65 séismes de type volcano-tectonique entre le 1er janvier et le 8 janvier 2021. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population, indique l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique.

 La sismicité d’origine volcanique a débuté une nouvelle période d’augmentation depuis le ler janvier 2020. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population.

Entre le 1er janvier 2021 16 heures TU (heure locale + 4h) et le 8 janvier 2021 16 heures TU (heure locale + 4h), l’OVSM a enregistré au moins 65 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure ou égale à 1.

Cette sismicité de type volcano-tectonique associée à des signaux de hautes fréquences est associée à de la micro- fracturation dans l’édifice volcanique.

Durant la période de ce rapport, l’OVSM a enregistré à nouveau 249 signaux sismiques de type longue période contenu dans un signal de type trémor volcanique distribués pendant 2 périodes, entre 00h00-02h00 TU le 3 janvier (pendant 2 heures) et entre environ 21h00 le 3 janvier et 02h00 TU le 4 janvier (pendant 5 heures). Nous avons aussi enregistré 2 séismes isolés de type longue-période.

Ces signaux contenant des basses fréquences sont associés à la migration de fluides dans l’édifice volcanique. Comme lors du précédent épisode de trémor volcanique du 8-9 novembre 2020, la sismicité de type volcano-tectonique est réapparue quelques jours après l’observation du trémor volcanique, soit à partir du 6 janvier.

Lors des phases de réactivation volcanique, il est fréquent que des périodes de plus forte activité sismique alternent avec des phases de sismicité plus faible. La sismicité d’origine volcanique reste cependant clairement au-dessus du niveau de base moyen enregistré entre le 1er janvier 2015 et avril 2019 (date du début de son augmentation).

L’occurrence d’une nouvelle période de quelques heures de trémor volcanique avec des basses fréquences indiquent clairement une perturbation du système hydrothermal (zone à l’intérieur de l’édifice volcanique d’interaction entre les gaz et fluides magmatiques chauds, l’eau de pluie infiltrée et la roche) probablement engendrée par la circulation de fluides chauds et pressurisés d’origine hydrothermale et/ou magmatique.