Montagne Pelée : avec une trentaine de petites secousses, la sismicité est en baisse mais le niveau d’alerte reste jaune

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Aucun habitant de la Martinique n’a ressenti les séismes enregistrés par l’observatoire volcanologique et sismologique du territoire lors des 7 derniers jours jusqu’au 2 avril. Et le nombre de ces séismes est en baisse.

Comme chaque semaine, l’observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique a fait part de son bilan hebdomadaire de l’activité de la Montagne Pelée. Il en résulte que pour la période du 26 mars au 2 avril 2021, la sismicité d’origine volcanique a diminué au cours de cette dernière semaine. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population.

Entre le 26 mars 2021 et le 2 avril 2021 , l’OVSM a enregistré au moins 34 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure à 1.0, localisés à faible profondeur à l’intérieur de l’édifice volcanique, entre 0.3 km sous le niveau de la mer et 1.0 km au-dessus du niveau de la mer. Selon les responsables de cette observatoire, la sismicité superficielle de type volcano-tectonique, c’est à dire caractérisée par des signaux de hautes fréquences, est associée à de la micro- fracturation dans l’édifice volcanique.

La sismicité d’origine volcanique reste clairement au-dessus du niveau de base moyen enregistré entre le 1er janvier 2015 et avril 2019 (date du début de son augmentation). Une zone principale de végétation fortement dégradée, brunie, et morte, est toujours observée sur le flanc sud-ouest de la Montagne Pelée, entre la haute rivière Claire et la rivière Chaude. Les mesures préliminaires de terrain ont confirmé la présence dans cette zone d’un dégazage diffus et passif de dioxyde de carbone (CO2, un gaz inodore et incolore), à partir du sol, avec des concentrations supérieures au niveau de base.

Enfin, cette fois, pas de fumerolles qui s’échappent. Le niveau d’alerte reste jaune vigilance explique encore la direction.