Mort d’Adama Traoré : le rassemblement à Paris interdit par le préfet de police

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Le Préfet de Paris a interdit le rassemblement «Vérité pour Adama Traoré » qui devait avoir lieu ce mardi 2 juin à 19h00 à Paris, en raison notamment de risques de débordements.

Le Comité «La vérité pour Adama» a, quant à lui, maintenu le rassemblement, accusant la préfecture de police « d’intimider ceux qui réclament la justice».

La manifestation « n’a fait l’objet d’aucune déclaration préalable et pouvant rassembler de nombreuses personnes, n’est pas autorisée» en raison de l’état d’urgence sanitaire qui interdit tout rassemblement public de plus de dix personnes, explique la Préfecture de police dans un communiqué.

Elle ajoute que « la tonalité de l’appel à manifester relayé par les réseaux sociaux laisse craindre que des débordements aient lieu sur un site sensible».

Dans un tweet, le Comité Adama a répondu : « Le rassemblement de ce soir est maintenu, la préfecture de Paris et son préfet politique tentent d’intimider ceux qui réclament la justice !».
Sur Tweeter des internautes rapportent que la police s’est présentée au au domicile d’Assa Traoré, la grande sœur d’Adama.

« Une intimidation inacceptable. Nous sommes déjà sur place, tout va bien pour elle. Ne laissons pas Assa Traoré seule!!! Venez à 19h00 devant le TGI Porte de Clichy », lit-on sur le compte de « La vérité pour Adama ».

Les organisateurs font un parallèle entre l’affaire d’Adama Traoré, un jeune homme de 24 ans, mort asphyxie, en juillet 2016, sur le sol de la caserne de Persan (Val-d’Oise) à la suite d’une interpellation musclée par des gendarmes.

« Les derniers mots d’Adama Traoré, alors qu’il était écrasé par trois gendarmes, étaient « je n’arrive plus à respirer, je n’arrive plus à respirer… », martèle sa grande soeur, Assa Traoré, dans une vidéo postée sur internet le 23 avril 2020.

Photo d’illustration : Twitter Remy Buisine