Mort de Francette Pierre-Emile : La douloureuse affaire devant la Cour d’Assises de Fort de France durant 5 jours

C’est dans un souvenir atroce que la Martinique va se retrouver plongée toute entière à partir de ce lundi 15 octobre. En effet, la Cour d’Assises de Martinique se penche toute une semaine sur cette triste affaire qui l’avait émue en décembre 2014 : la disparition tragique de Francette Pierre-Emile.

D’abord tenue en haleine lors de la très mystérieuse disparition de l’enseignante du Couvent de Cluny le 2 décembre, toute l’île apprend avec stupeur que son corps est retrouvé en contrebas de la route de Balata à Fort de France le 19 décembre. Entre ces deux dates, des recherches sont entreprises pour retrouver la quinquagénaire. Plusieurs marches sont entreprises par des particuliers non loin de lieux où elle a pu avoir été aperçue ou qu’elle fréquentait. Ses élèves de sa classe de CE2 organise eux aussi une marche de l’espoir.

C’est l’ex compagnon de sa fille, sur lequel les soupçons pèsent rapidement qui indique aux forces de l’ordre où se trouve le corps de l’enseignante.

Son nom, Philippe Ponsar, auteur présumé de la mort de Francette Pierre-Emile qui se trouvera dans le box des accusés pour répondre de «  séquestration suivie de mort » durant cette semaine. Une reconstitution a été effectuée il y a plusieurs mois maintenant. Mais on se demande si elle a pu répondre aux questions des enquêteurs.

A n’en pas douter, cette affaire très particulière va ramener beaucoup de monde au palais de justice de Fort de France.

Des mesures de sécurité drastiques seront mises en place tant à l’extérieur que dans la salle d’audience.