Mort de George Floyd : Barack Obama réagit sur ce décès qui «ne doit pas être considéré comme normal aux Etats-Unis»

L’ancien président américain Barack Obama a dénoncé vendredi 29 mai la mort de George Floyd, affirmant que le décès de cet homme noir, George Floyd apparemment asphyxié lors d’une interpellation à Minneapolis, ne devrait pas être considéré comme «normal» aux Etats-Unis.

Alors que d’autres villes des Etats-Unis flambent sous la colère et la rage et que le principal mis en cause est inculpé, mis en détention et accusé de meurtre au troisième degré, Barak Obama sort de son silence. « Si nous voulons que nos enfants grandissent dans une Nation à la hauteur d’idéaux les plus élevés, nous pouvons et devons être meilleurs », a déclaré Barak Obama dans un communiqué.

Le 44ème président des Etats-Unis a également demandé que l’enquête soit menée de façon sérieuse et approfondie pour que la justice soit finalement rendue.

« Mais il nous incombe à tous, quelle que soit notre race ou notre position, y compris la majorité des hommes et des femmes des forces de l’ordre qui sont fiers de faire leur travail difficile de la meilleure manière chaque jour, de travailler ensemble pour créer une nouvelle normalité dans laquelle cet héritage de fanatisme et de traitement inégal n’infectent plus nos institutions ou nos cœurs », a poursuivi Barack Obama.

Plus de 500 membres de la garde nationale du Minnesota ont été mobilisés dans plusieurs points stratégiques de la ville alors que des manifestants continuent à piller des entreprises après avoir incendié un poste de police.

La colère et la violence gagnent d’autres villes des Etats-Unis.

Une vidéo surveillance d’un restaurateur local le Dragon Wok, montre l’arrestation de George Floyd. Rashad West, le propriétaire du restaurant a déclaré qu’il avait remis les enregistrements pour aider sa communauté.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
ImageSputniknews/Vidéo Rashad West Minneapolis