Mort du petit Medhy : Reprise difficile des cours à la maternelle de Josseaud à Rivière-Pilote

Vues : 1575

Quand la cloche a sonné à 8 heures 30 en ce jeudi 4 octobre, l’atmosphère avait quelque chose de particulier, comme si une chape de plomb pesait sur toute l’école. C’est le cœur gros que les parents d’élèves venaient tour à tour déposer leurs enfants, petits camarades ou pas de Medhy sachant, qu’ils ne verront plus jamais le petit garçon.

Les taties qui s’étaient déjà habituées à ce petit bout de chou, réservé et souriant avaient la gorge serrées et des larmes qui coulaient le long de leurs joues pour certaines. Difficile de se remémorer l’enfant s’amusant dans la cour de l’école tout en se rendant compte que ce ne sera plus le cas.

La cellule psychologique mise en place mardi 2 octobre par les autorités juste après le décès tragique du petit garçon de 2 ans et 10 mois a été renforcée avec l’appui d’une équipe de la sécurité civile. Ses membres devront trouver les mots pour répondre aux questions de ceux qui sont particulièrement touchés par ce drame.

Le recteur d’académie, Pascal JAN s’est rendu dans l’école pour manifester son soutien auprès des enseignants et de tout le personnel de la petite école.

Du côté de l’enquête, le chauffeur du bus qui devait déposer le petit garçon à son école a vu sa garde à vue prolongée. Les enquêteurs sont maintenant dans l’attente des résultats des analyses médico légales. Une autopsie est prévue ce jeudi. Elle devrait pouvoir révéler comment l’enfant est décédé : chaleur, asphyxie, insuffisance cardiaque ou tout autre problème médical. Le Procureur de la République va s’exprimer sur ce dossier douloureux.

Photo : Mas jeunesse