Mort d’un enfant dans un bus scolaire en 2018 : Alfred Marie-Jeanne entendu par les enquêteurs

Le président du Conseil exécutif de la CTM, Alfred Marie-Jeanne a été entendu ce jeudi 2 juillet par les gendarmes du Marin, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le Parquet sur la mort d’un enfant de deux ans et demi, survenue en 2018 dans un bus scolaire, selon une information de RCI.

Alfred Marie-Jeanne, accompagné de ses conseils, était auditionné en sa qualité de Président de Martinique Transport.

Le 2 octobre 2018, le corps du petit Medhy, âgé de deux ans et 10 mois, avait été retrouvé sans vie dans un bus scolaire, garé sur un parking, dans le bourg de Rivière-Pilote.
L’enfant, scolarisé dans l’école maternelle de Josseaud, habitait non loin de l’établissement scolaire. Il n’était pas descendu du bus à son arrivée devant l’école, le matin, parce qu’il s’était endormi. C’est en reprenant son service dans l’après midi que le chauffeur a découvert le corps sans vie de l’enfant. Il avait été placé en garde à vue aussitôt après le drame.

Jeudi 2 juillet, Alfred Marie-Jeanne a été interrogé dans les locaux de la brigade de gendarmerie du Marin, mais aucune information n’a filtrée.
RCI croit savoir que l’interrogatoire des gendarmes a porté sur les conditions du décès du petit garçon.

Cinq mois après ce drame, un autre a pu être évité de justesse dans un bus scolaire.
Selon RCI, les enquêteurs veulent comprendre ce qui s’est passé et pointer d’éventuels manquements dans l’organisation du transport scolaire des petits.

Le magistrat chargé de l’enquête a déjà procédé à plusieurs vérifications en ordonnant par exemple une reconstitution des faits dans les locaux de la gendarmerie avec le bus et le chauffeur de service le jour du drame. La question de la présence d’accompagnateurs dans les bus scolaires a déjà été évoquée.

En février dernier, le chauffeur du bus avait de nouveau été auditionné.