MounBokay : Mario Canonge et Garry Cadenat

Vues : 502

PBK--Moun-Bokay--06--Mario-Canonge--Garry-Cadenat

C’est au lendemain du festival biguine jazz le 16 août 2010, que Frédéric Fostan recevait Mario Canonge, grand pianiste auteur-compositeur ainsi que, Garry Cadenat, comédien et animateur radio. Pour rappel Garry Cadenat est le petit garçon du célèbre film « La Rue Case Nègre » d’Euzhane Palcy. Deux beaux martiniquais de talent, boug bôkay zot.

Mario était en Martinique uniquement pour le festival biguine jazz mais en a profité pour passer quelques jours de vacances. En assistant au festival, il nous avoue qu’il a beaucoup aimé les derniers concerts qui ont eu lieu à Saint-Pierre. « Très belle affiche, une belle programmation » ajoute-t-il, même s’il n’a vu que les groupes qui ont clôturés le festival. Il a particulièrement apprécié  Tricia Evy qui reste pour lui la chanteuse des Antilles.

PBK--Moun-Bokay--04--Mario-Canonge

Membre du groupe « Sa ké cho », (qui a mis le feu lors de la dernière du Festival Biguine Jazz),  Mario nous apprend, que les musiciens ne répètent jamais avant un concert. « Il y a une époque où Sa Ké Cho jouait beaucoup ou ce groupe était très important pour nous, non pas que maintenant il le soit moins, mais les membres du groupe ont chacun leur propre carrière aujourd’hui, ils se rejoignent de temps en temps pour des concerts.  Lorsque nous  faisions des tournées à l’époque, par exemple aux États-Unies, au bout du deuxième concert il y avait une espèce d’alchimie qui se produisait entre les musiciens et le public que ça devenait même magique. » Ce qui explique l’énergie que dégage le groupe.

Mais son grand regret c’est de ne pas avoir joué sur un vrai piano. Il précise qu’il est un véritable pianiste et pour lui jouer sur un piano électrique ce n’est pas du tout la même chose. Il en faisait il y a quelques années, mais maintenant il n’en joue plus parce que c’est très difficile. Il explique qu’il  n’a pas le même contact avec le piano électrique, ce  n’est pas un instrument qu’il ressent c’est plutôt une autre démarche et il lui faut un piano acoustique.

PBK--Moun-Bokay--01--Mario-Canonge

Bien évidemment Mario sait que cela demande des moyens et il ne blâme pas les organisateurs du festival, il sait comment toute l’équipe est obligé de courir à droite et à gauche pour trouver des fonds et que c’est très difficile mais en même temps, il tient à parler de ce qui fait la musique. Mario connait le festival depuis le début et il constate qu’il est passé à la vitesse supérieure pour cette 8ème édition.

Kwistion « Comment te prépares-tu avant un show? » Mario dit qu’il se prépare peu, il essaye juste de ne pas y penser et d’ailleurs il n’aime pas beaucoup arriver à l’avance. Il s’étire un petit peu mais rien d’extraordinaire car pour lui il est normal d’avoir le trac avant un show.

PBK--Moun-Bokay--02--Garry-Cadenat

Pour Garry, il y a toujours une appréhension qui occasionne parfois un soucis de respiration mais il est habitué. « Il faut faire gros travail sur soi, des exercices de diction, des chose pour être le plus calme possible », souligne-t-il. Garry avoue que ce n’est pas facile de faire face à un public, qu’il soit sur les ondes ou sur scène. Il n’a pas de préparation particulière car c’est devenu une habitude assez intégrée dans son fonctionnement. Mais de temps en temps, il boit de l’eau ou croque dans une pomme avant son show.

kwistar ( Tanya Saint-Val) Mario trouve que c’est une chanteuse guadeloupéenne, qui est très jolie , qui chante très bien, et qui a beaucoup d’énergie. Il trouve qu’elle à beaucoup de charisme et elle fait partie des gens qui ont des choses à dire sur scène. Mais pour lui, il le dit et le répète Tricia Evy reste la chanteuse des Antilles; elle a une voix extraordinaire, c’est une vraie musicienne car elle entend tous les instruments lorsqu’elle chante. C’est une chanteuse qu’il connait très bien, car une fois par semaine au Baiser Salé à Paris, il fait un concert 1h 30 en quartet avec les frères Fanfan et Tony Chasseur et souvent Tricia y participe dans un répertoire caribéen. Elle connait beaucoup de morceau, et à chaque fois qu’ils jouent ensemble c’est magique. C’est une instrumentiste très rare.

PBK--Moun-Bokay--08--Mario-Canonge--Fostan

Mario se consacre a ses projets, un disque en préparation, toutes les compositions sont prêtes et après sa tournée en Septembre il compte s’y mettre sérieusement et espère une sortie pour la fin de l’année. Il n’y a pas de chanteur sur l’album, mais de la musique essentiellement. Cet album sera la suite du disque « rhizome » en mieux.

Les invités expliquent pourquoi ils ont choisi ce métier. Mario est pianiste car la musique a toujours fait partie de sa vie. Il travaillait son instrument et écoutait de la musique d’abord pour le plaisir, il ne pensait pas devenir musicien professionnel. A cette époque, être un musicien professionnel n’était pas très bien vu par les gens. Quand il est chez lui il essaye de composer des choses intéressantes, il cherche une espèce d’innovation dans son travail, il se remet beaucoup en question et il essaye d’avancer. Puis il a fait de la musique son métier après le bac, grâce à des musiciens qu’il a rencontré en France et les choses se sont faites naturellement.

PBK--Moun-Bokay--03--Garry-Cadenat

Garry est devenu comédien grâce à la chance d’abord et il s’est surpris à aimer ça. C’est difficile pour lui de dire qu’il y a un métier qui le fasse vibrer et fonctionner mais après il y a des choses qu’il apprécie particulièrement comme la comédie, la radio et l’écriture .Il pourrait retourner à l’écran s’il y a des propositions qui lui donne envie de se retrouver devant une caméra, conclut-il.

Kwistar ( Ralph Thamarmar) : Mario dit qu’en plus d’être son ami c’est pour lui un grand chanteur et  même à 58 ans, c’ est le meilleur chanteur des Antilles. Garry pense que s’ il devait être chanteur il voudrait être Ralph Thamar.

MounBokay du lundi au vendredi de 11h à 12h sur radio Martinique, www.rfo.fr animé par Frédéric Fostan.

Frédéric Fostan