Naomi Campbell tchate sur le Covid-19 : « Il y avait trop d’excès, c’est horrible! Çà ne sera plus comme avant »

Pandémie oblige, quand elle sort, le top britannique ne prend aucun risque sanitaire. Avant même le confinement imposé, la Panthère jamaïcaine se camouflait des pieds à la tête,  raconte t-elle à ses abonnés sur sa chaîne Youtube. lundi 6 avril 2020, Naomi Campbell en quarantaine forcée, a lancé sur le Web une nouvelle émission  «No Filter With Naomi».  Pendant plus d’une heure elle a tchaté de «l’ère d’or» des mannequins et des photographes de mode célèbres, avec sa première invitée, son amie Cindy Crawford.

Dans ce premier numéro, les deux supermodels ont discuté avec franchise, donnant leur point de vue sur leurs souvenirs lors des défilés, échangeant sur leurs souvenirs et leurs plus fabuleuses rencontres mais, les deux mannequins des années 90, toutes deux confinées dans leur maison respective, ont également clavardé sur la situation sanitaire inédite provoquée, partout sur la planète, par le nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19.

Et Naomi Campbell enfermée chez elle comme des millions d’habitants sur cette planète, et qui assure «aimée être confinée», partage ses états d’âme sur l’impact économique, sanitaire et humain du coronavirus dans le monde : «Les choses ne seront plus comme avant, en terme d’hygiène. Pour moi ça ne risque pas. Je trouve que ça remet les choses en place parce que je pense que cette planète, Mère Nature, avait besoin d’une pause. Il y avait trop d’excès. Je n’aime pas ce que les gens subissent, les morts, le fait de perdre des êtres chers… C’est horrible. Mais je vois du calme dans l’air. Vois-tu une différence d’air à Los Angeles?» pose-t-elle comme question à Cindy Crawford.

«On ne sait pas où se trouve le bout du tunnel. On sait que ça finira par arriver» lui réplique la mère de Kaia (18 ans) et Presley (20 ans). «J’ai conscience que le fait de ne pas avoir à payer mes courses ou ma facture de téléphone est un luxe. J’ai de la chance, j’ai les moyens de m’acheter à manger et je pense que c’est difficile de donner des conseils aux gens car nous sommes privilégiées.» En direct de Malibu, Cindy Crawford conclut par «C’est bizarre pour tout le monde». 

Pour Naomi Campbell, «Certains aspects de sa vie changeront dès la fin de cette pandémie». Elle l’a dit on y croit.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy