Nick Conrad : Après « Pendez les blancs » le rappeur « brûle la France »

nick-conrad

Avec « Pendez les blancs » Nick Conrad avait écopé d’une amende de 5 000 euros  pour  « provocation directe à commettre des atteintes à la vie ». Le rappeur récidive avec un nouveau titre déjà très controversé.

Dans une chanson intitulée « Doux pays », le rappeur dit ce qu’il pense de la France et ne mâche pas ses mots : « Je ba*se la France, ba*se la France / Jusqu’à l’agonie / Je brûle la France », « Cet hexagone, j’l’*ncule sa grand-mère », « J’vais poser une bombe sous son Panthéon », « Que dit l’autre con de Charles Trenet / N’a jamais été doux, le pays ». Dans le clip mis en ligne ce vendredi 17 mai, on le voit étrangler une femme blanche.

Des propos qui ont fait réagir de nombreuses personnalité politiques. François-Xavier Bellamy des républicains déclare qu’«il n’y a aucune excuse à ces mots». «Aucune tolérance à avoir pour ce qui n’est rien d’autre qu’une incitation à la haine, qui doit être sévèrement condamnée pour les actes bien concrets de violence qu’elle produira»

« Après avoir appelé à « pendre les blancs », Nick Conrad récidive en voulant « baiser et brûler » la France ! 30 ans de communautarisme, de haine de la France et des Français et voici le résultat : un appel au meurtre et à la guerre civile. Que fait le gouvernement? » se demande Nicolas Dupont-Aignan.

Ci-dessous le clip Doux Pays par Nick Conrad :