« NON aux dérives sexuelles publiques aux Antilles »

Vues : 402

Après le dérapage du car wash à Baie-Mahault en Guadeloupe, « un collectif d’Hommes et de Femmes » a adressé une pétition aux politiques, leur demandant « d’Agir urgemment pour la Protection et le Respect de l’Image de la Femme dans les manifestations. »

Publiée le 20 juillet, la pétition « NON » aux dérives sexuelles publiques aux Antilles, a obtenu pour l’instant 172 signatures. Vous pourrez signer en cliquant sur le lien tout en bas de l’article.

Pourquoi c’est important

Nous sommes un collectif d’Hommes et de Femmes (A politique), « Tous Contre les Dérives et Violences Sexuelles aux Antilles » (T.C.D.V.S.A) motivés pour sauver l’Image et la Dignité de la Femme Antillaise.

Suite à l’explosion d’un buzz sur les réseaux sociaux mettant en scène des simulations d’actes sexuels devant un large publique en Guadeloupe, nous disons NON à la banalisation de la sexualité et à la dégradation de l’Image de la Femme Antillaise.

A cet effet, nous demandons aux Préfectures et Collectivités territoriales des D.F.A (Guadeloupe, Guyane, Martinique) d’Agir urgemment pour la Protection et le Respect de l’Image de la Femme dans les manifestations en renforçant leurs règlements contre les dégradations, avec ses résolutions conformément aux Lois faisant référence au Respect de l’Image de la Femme.

Nous réclamons aux Parlementaires un amendement sur la réactivité d’au moins 24 heures au niveau des contrôles à l’éthique des messages que nous signalons au C.S.A directement sur leur site.

Nous constatons que les représentations des femmes sont utilisées à mauvais escient par les réseaux sociaux et dans certains médias en ligne.

Nous exigeons, nous, Hommes et Femmes engagés contre ces nuisances, que les autorités réagissent dans l’urgence et efficacement.

Nous continuerons à nous battre contre ces stéréotypes et à œuvrer pour le Respect et la Dignité de la Femme Antillaise.

Nous disons NON aux dérives sexuelles publiques aux Antilles.Nous rejetons ces images qui réduisent à néant la Femme Antillaise et qui évoquent leur sexualité de manière vulgaire et Bestiale.

Nous, Antillais rempli de Fierté, de Dignité, de Respect et d’Estime de Soi, ne pouvons admettre que nos VALEURS ESSENTIELLES à une BONNE représentation de l’Image de nos Femmes puissent se perdre de jours en jours en vain.

Agissons massivement en signant cette pétition, pour les sauver et sauvegarder pour les générations à venir, mais aussi en nous rejoignant sur notre page Facebook « Tous Contre les Dérives et Violences Sexuelles aux Antilles ».

Nous affirmons haut et fort :
« NON aux dérives sexuelles publiques aux Antilles ».

Signez la pétition en cliquant sur le lien suivant : « NON aux dérives sexuelles publiques aux Antilles ».


3 commentaires :

  1. Federica

    Bonjour

    Les magasins de vetement aux antilles n’hesitent pas à vous fournir sans scrupule des micro vetements pendant que EUX les vendeurs (et les proprio) sont plus que bien habillés dans les magasins.
    Ne voyez pas de racisme ou d’amalgame dans mes propos. C’est un constat, ma propre expérience !
    Un jour, j’ai voulu faire des achats et devinez quoi la vendeuse m’a proposé un vetement plus que vulgaire qu’elle ne mettrait pas elle meme.

    Oui, libre à moi de prendre ce qu’elle me propose ou non…. c’est vrai. Femme antillaise vous avez aussi ce pouvoir et ce devoir de dire non , vous aussi !!!
    Avec toute la volonté du monde, aucun collectif ne peut changer ou proteger votre image si vous ne voulez pas que cela change.

    Ne laissez plus personne dévaloriser le charme de la femme antillaise.
    Dites non au vulgaire !

    Toute la communauté antillaise crie au scandale du respect de l’image de nos jolies femmes, parcontre personne ne s’offusque de voir au quotidien nos si jolies femmes antillaises habillées vulgairement (et oui malheureusement le mot sexy ne convient pas)

    Ouvrez les yeux, il y a mode …. et mode !!!!! ne soyez plus crédule.
    Nou pa dé kabrite

  2. david

    Des choses plus graves existent, les personnew sont libres de se salir ou dénigrer à leurs guises. Maintenant si ça ne dérange pas les principaux intéresséssés pk cela vous dérangerait?
    l’economie du pays, l’insécurité, maguouilles, sargasses, et un tcsp de merde. Taxes importantes a laeroport billets exorbitants.
    Creches insuffisante dc priorité aux parasites sociaux.
    J’en passe les meilleures.

  3. kinta

    Education quand tu ne me tient plus !
    En lisant ces commentaires, je suis tenté de dire, et la femme antillaise dans tous cela, que pense-t-elle ?
    Voila des années que nous assistons à des dérives de plus en plus grave. Des femmes déambulant dans les rues de Guadeloupe et de Martinique à moitié nu; arborant fièrement deux bosses au niveau de leur bas ventre, portant des morceaux de short laissant apparaître la moitié de leur fesse.
    Comment les autorités peuvent laisser les publicitaires exposer des images d’une femme menaçant un homme avec une hache et autre publicité montrant encore une fois une scène de violence ?
    Peuple digne, réveille toi et agit pour que demain nos fils et nos filles ne tombent dans cette vulgarité voulu par certains; arrêtez de nourrir la vermine qui veut commet ce génocide par substitution.
    Guadeloupéen doubout !

    Et, à nos filles et nos fils, arrêté de vous comporter comme des ignares

    N’associez pas votre pays à sexe drogue alcool et corruption

Les commentaires sont fermés