« Nous ne sommes ni vos moutons, ni vos esclaves … »


Publié dans : Actualites, People
Mots clés :
Vues : 90

Réaction d’un internaute suite à l’annonce de la grève générale en Martinique lancée par la CSTM, prévue ce mardi 31 mars.


Monsieur CAMBUSY,

Je me permets de prendre ma plume car je pense qu’il serait temps que la population vous réponde car j’ai l’impression profonde que vous nous prenez pour des moutons…

Vous pensez réellement pouvoir prendre en otage toute une population à votre guise afin de satisfaire votre égo dans un but de gloire personnelle.

Vous appelez à une grève générale afin de soutenir un employé de la fourrière qui aurait détruit son outils de travail en l’occurrence un camion d’une valeur de 150 000 euros et surtout le véhicule d’un client d’une valeur de 19 000 euros.
Je dois comprendre que si il était employé de l’une de vos deux sociétés de conseil juridique celle du Lamentin ou du Marin, vous ne l’auriez pas licencié…

Vos trouvez aussi donc inadmissible qu’un employeur pour une fois ne licencie pas pour de fausses raisons économiques mais peut-être à cause de la mise en péril régulière de 8 autres emplois…

Je vous pose une question: À quoi servent donc les syndicats?

Préserver l’emploi du plus grand nombre face au patronat ou prétexter du moindre licenciement justifié ou pas pour faire couler une entreprise dans un contexte économique déjà si fragile.

Mobiliser une population contre la vie chère oui, mais nous prendre en otage pour sauver un emploi, faut pas nous prendre pour des cons… C’est pas le soldat Ryan non plus!!!

Et puis les lettres ouvertes à votre attention visibles sur contact-entreprises.com ne sont que preuves de votre mauvaise foi.
Ce salarié se permet même aujourd’hui de menacer au coutelas les salariés non grévistes jusque près de chez eux.

Et puis quoi encore…

Ne venez pas pleurer sur un média douteux abonné maintenant aux buzz whatsapp les plus minables pour apeurer une population déjà si traumatisée par les grèves de carburant à répétitions et à la stabilité professionnelle et financière si fragiles pour des motifs si futiles.

Vous êtes à mes yeux un irresponsable avide de reconnaissance à la tête d’une armée qui a perdu ses convictions.

Au lieu de risquer l’emploi de 8 employés supplémentaires et de jouer à la loterie les emploi de 400 000 autres qui n’ont rien à voir dans ce conflit, faites preuve d’intelligence et laisser cette population travailler…

Nous ne sommes ni vos moutons, ni vos esclaves..

Cordialement.

Un Martiniquais, travailleur, en colère…

Rcm Accessoires J-c