Obama vous espionne sur Facebook

Vues : 113

Vous avez entendu parler du scandale PRISM qui touche Obama ? Oui, Non !?

Pour résumer cette affaire en quelques mots, le gouvernement américain a mis en place un logiciel de surveillance des communications téléphoniques et Internet aux Etats-Unis.

Via cet outil de surveillance « PRISM », les autorités américaines sont allées chercher des renseignement sur les résidents américains dans les serveurs des géants du web (Google, Yahoo, AOL…). Le gouvernement aurait aussi récolté via l’opérateur Verizon des millions de données téléphoniques.

Même si au départ l’intention était de chasser le terrorisme, l’utilisation a été détourné  et du coup la vie privée n’existe plus.

Facebook, impliqué dans ce scandale de l’espionnage sur sur internet, le réseau social riposte et a indiqué, vendredi 14 juin, avoir reçu entre 9 000 et 10 000 requêtes des autorités américaines au cours du second semestre 2012. Ces demandes concernent des données d’utilisateur, et sont fondées sur des problèmes allant de la disparition d’un enfant, à des délits mineurs ou à des menaces terroristes. Entre 18 000 et 19 000 profils d’utilisateurs étaient visés, a précisé le réseau social. Un chiffre à comparer avec les 1,1 milliard d’utilisateurs de Facebook dans le monde.

Le réseau social fait face à une opinion publique de plus en plus hostile, après les révélations d’Edward Snowden. Le jeune homme de 29 ans peut se féliciter d’avoir mis la question de la vie privée sur internet au cœur de l’actualité.

Selon ce consultant en sécurité informatique, le réseau social figure parmi les neuf géants d’internet qui ont fourni des données personnelles au programme américain PRISM de l’Agence nationale de sécurité (NSA). Toutes les compagnies ont démenti ces affirmations.

« Souvent, nous avons rejeté directement de telles requêtes, ou demandé au gouvernement de réduire substantiellement l’importance, ou bien nous avons donné au gouvernement beaucoup moins de données qu’il l’espérait. Et nous n’avons jamais outrepassé le cadre de la loi« , a commenté le conseiller général de Facebook, Ted Ullyot.

Photos : obamaischeckingyouremail.tumblr.com


1 commentaires :

  1. sécurité informatique

    Merci pour cet article. La sécurité informatique rime aussi et surtout avec la protection de la notion de confidentialité et le respect de la vie privée. Quand un Etat comme les Etats-Unis viole ces principes, la lutte contre les cyber-attaques en prend un coup puisque les actions réprimées sont aussi le fait de ceux sur qui on compte pour éradiquer le problème.

Les commentaires sont fermés