« On n’est pas des vaches à lait » : Cri du cœur du Comité Citoyen du Sud de Martinique

Le Comité Citoyen du Sud de Martinique a rassemblé ses troupes en ce dimanche 21 mars 2021 au hall des sports de Sainte-Luce durant toute la matinée. Son cheval de bataille principal : la demande de la baisse conséquente et immédiate de la facture d’eau, réclamée depuis très longtemps.

Une salle pas tout à fait pleine mais un nombre de participants honorable : Plus d’une centaine de personnes avaient fait le déplacement pour cette première assemblée générale du CCSM

Mais ce qui a fait la satisfaction des organisateurs dont celle de son président, c’est la présence de nombreuses figures de la politique de Martinique. La députée Manuela Keclard Mondesir s’était faite représenter, la sénatrice Catherine Concone était là en personne de même que le vice président de l’assemblée de Martinique Fred Lordinot, la troisième vice-présidente du Conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique Marie-France Toul et plusieurs maires, José Mirande du Marin, Aurélie Nella de Ducos et Nicaise Monrose de Sainte-Luce.

Cheval de bataille principal du Comité Citoyen du Sud de Martinique : la demande de la baisse conséquente et immédiate de la facture d’eau, réclamée depuis très longtemps.

Les différents élus ont plaidé pour un front commun quelque soit leur bord politique et ont expliqué que cette problématique de l’eau concerne toute la Martinique. Une gestion unique de l’eau est revenue parmi les propositions émises.

Une délégation du CCSM sera auditionnée fin juin.

Le point a également été fait sur une plainte déposée contre la SME, société martiniquaise des eaux.