« Opération Sargasses » : La manifestation monte d’un cran

Vues : 1116

Hier, samedi 9 juin, ils ont attendu jusqu’à très tard dans la soirée, devant le commissariat de Fort de France, la libération de leurs camarades. Ces derniers avaient été interpellés pour avoir franchi les grilles de la Préfecture, lors de l’opération qui consistait à déverser des sacs d’algues sargasses dans l’enceinte du bâtiment.

Représentés par Maître William Giovanni, les jeunes dont un mineur de 17 ans ont été libérés hier soir après quelques heures de garde à vue.

Par cette mobilisation, les membres du mouvement « Moun » veulent « que les autorités françaises prennent en compte notre Humanité, dans les problèmes que nous rencontrons face aux sargasses, à la chloredecone, à la vie chère, à la dégradation de notre santé »

« Le collectif Martinique pour une autre vision de nous mêmes et de l’Afrique » comme se décrit le mouvement « Moun », a décidé de monter d’un cran suite aux tournures qu’on pris les évènements hier après-midi, (interpellations, usage de gaz lacrymogène et de matraques par les forces de l’ordre pour disperser les manifestants)

Son président Olivier Berisson, appelle les maires des communes fortement impactées par l’invasion des algues brunes (Robert, Trinité, Sainte-Ane, François, Vauclin …) à mettre des camions de sargasses à disposition afin de les déverser à la préfecture lundi et mardi. Ils inviteront bientôt tous les martiniquais à faire de même partout sur l’île.

Une seconde mobilisation, qui risque de gêner les usagers, est en préparation. Pour dénoncer l’augmentation des prix des carburants en Martinique, des actions fortes sont en prévision. Le collectif entend obtenir la baisse du prix de l’essence à moins d’un euros.

Ecoutez Olivier Berisson :