Oscars : Sommé de couper ses dreadlocks, il refuse et l’équipe victorieuse de «Hair Love» invite le jeune lycéen à la cérémonie

Sommé de couper ses dreadlocks pour la remise des diplômes, un étudiant du Texas fait front devant cette injonction de son Etablissement. Résultat DeAndre Arnold obtient de nombreux soutiens et une invitation à la remise des Oscars à Hollywood. Son histoire a fait réagir l’équipe du court-métrage d’animation «Hair Love», Oscar du meilleur court-métrage à Los Angeles, ce dimanche 9 février 2020.

Avant ça, l’actrice Gabrielle Union, le producteur Dwyane Wade et le réalisateur Matthew A. Cherry de «Hair Love» intervenaient sur CBS This Morning en invitant DeAndre Arnold aux Academy Awards après que le lycéen ait été suspendu. Les consignes du lycée étant clair Arnold DeAndre ne pouvait reprendre ses études à moins de couper ses locks.

Nominé aux Oscars 2020, l’équipe de «Hair Love» a lancé une invitation au jeune étudiant, le soutenant dans sa résistance : «Nous aimons la façon dont vous vous battez et nous voulons faire quelque chose de spécial pour vous. Vous et votre mère Sandy êtes les invités officiels de l’équipe nominée aux Oscars derrière Hair Love aux 2020 Academy Awards». L’écrivain et cinéaste, Matthew A. Cherry a ajouté : «Nous avons tous été tellement inspirés par votre histoire et c’est le moins que nous puissions faire pour vous remercier de vous être levé et de défendre votre droit de porter vos cheveux naturels à l’école.»

Arnold DeAndre a eu l’appui de plusieurs stars telles Alicia Keys qui a lui offert un chèque de 20 000 dollars (18 330 Euro) pour qu’il puisse poursuivre son rêve de devenir vétérinaire. L’animatrice des célébrités Ellen DeGeneres a plaidé auprès de la commission scolaire de l’étudiant pour lui permettre de marcher à la remise des diplômes.

L’histoire de DeAndre Arnold a ému sur le plan national et a incité le Texas Legislative Black Caucus à élaborer un projet de loi qui interdira la discrimination fondée sur les textures et les styles de cheveux généralement associés à la race. En résumé, une loi interdisant la discrimination contre les coiffures naturelles.

«Hair Love», le court métrage primé aux Oscars raconte comment une jeune fille noire demande à son père inexpérimenté de l’aider à coiffer ses cheveux.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter instagram C’news Actus Dothy
Image The World News